Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Notre bilan cette saison en Ligue des Champions est fantastique !" Raphaël Wicky n'a pas peur de recourir au superlatif après le succès 2-1 de Bâle à Manchester face à la plus belle équipe au monde.

"J'avais le secret espoir de ramener quelque chose de Manchester si la chance et la foi nous accompagnaient, lâche Raphael Wicky qui aura battu au moins une fois lors de cette campagne européenne Jose Mourinho et Pep Guardiola ! Ce bilan "fantastique" s'orne donc d'une première victoire à l'extérieur dans un huitième de finale, du plus large succès de l'histoire du club en phase de poules avec le 5-0 contre Benfica et du plus grand nombre de points remportés en phase de poules (12).

Même si cette victoire n'est que pour l'honneur trois semaines après la défaite 4-0 au Parc Saint-Jacques qui avait scellé ce huitième de finale de la Ligue des Champions, la performance des Rhénans à l'Etihad Stadium peut, pourquoi pas, donner des raisons de s'enflammer au technicien valaisan. Ses joueurs ont su admirablement redresser la tête après un début d'année bien compliqué, marqué par une élimination en Coupe de Suisse à Berne devant les Young Boys et par deux défaites à domicile en championnat devant Lugano et Saint-Gall qui rendent la conquête d'un neuvième titre de rang désormais bien ardue.

Ce samedi à Lucerne, les Bâlois sont, ainsi, condamnés à gagner pour préserver leurs ultimes chances de devancer les Young Boys au soir du 19 mai. "Si nous évoluons dans le même registre que mercredi soir, il ne sera pas facile de nous battre", assure Raphaël Wicky. Buteur décisif à l'Etihad comme il l'avait été au Parc Saint-Jacques l'automne dernier face à Manchester United, Michael Lang ose encore davantage que son entraîneur. "Une équipe qui bat à Manchester City à domicile doit désormais gagner n'importe quel match en Suisse !" Si le discours du latéral droit se vérifie notamment lors des deux confrontations contre les Young Boys le 2 avril à Berne et le 9 ou 10 mai au Parc Saint-Jacques, il manquera toutefois encore 2 points au FC Bâle pour que le compte soit bon. Les Rhénans doivent donc tabler sur deux faux pas des Bernois contre les autres équipes pour conserver leur couronne...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS