Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Suisse de 58 ans a été condamné jeudi à 17 ans de réclusion pour meurtre. Le tribunal de district l'a reconnu coupable d'avoir abattu le concierge d'un immeuble avec un fusil de chasse en mars 2011 à Rapperswil-Jona (SG).

Personne n'a été témoin direct du meurtre. Il n'y a aucune preuve directe de la culpabilité du prévenu, a indiqué le juge à la lecture du jugement. Il n'existe pourtant aucun doute pour la cour que le Suisse est bien le meurtrier.

Le procureur avait requis une peine de 18 ans de réclusion pour assassinat. Il demandait aussi l'internement du prévenu, ce que le tribunal a refusé. L'homme devra par contre se soumettre à une thérapie ambulatoire.

Deux éléments de preuves et des indices ont convaincu le tribunal que le prévenu est le coupable. Du sang sur la chaussure du meurtrier a été identifié comme celui de la victime et des traces de poudre ont été trouvés sur les mains et les habits du prévenu.

Abattu à bout portant

Avant et après le meurtre, le prévenu a aussi été vu par plusieurs témoins à proximité du bâtiment où le crime a été perpétré. Selon l'acte d'accusation, le concierge a été abattu à bout portant d'un coup de feu dans la tête.

Le prévenu avait loué une cave dans l'immeuble. Il n'avait plus payé le loyer depuis le printemps 2010. Le concierge avait alors été examiner la cave à la demande du propriétaire. Pour le procureur, l'ordre d'évacuer la cave est le mobile du crime.

La défense a plaidé l'acquittement. Les preuves présentées ne sont pas suffisantes pour une condamnation. Il existe des doutes indéniables sur sa culpabilité. Le prévenu a toujours nié les faits et il connaissait à peine la victime, selon l'avocat.

Le jugement n'est pas encore entré en force. Le prévenu reste en détention.

ATS