Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

RDC: les dirigeants des Grands Lacs lancent un appel au M23

Les dirigeants des Etats de l'Afrique des Grands Lacs, réunis en sommet en Ouganda, ont invité samedi les rebelles congolais du M23 à cesser d'étendre les combats dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). Ils pressent aussi les rebelles d'évacuer Goma.

Dans une déclaration, les dirigeants, rassemblés à Kampala, ont demandé aux insurgés congolais de cesser de menacer de renverser le gouvernement élu de Kinshasa et de "mettre un terme à toutes ses activités de guerre et de se retirer de Goma".

Les insurgés du M23, soupçonnés par les experts de l'Onu d'être soutenus par le Rwanda voisin, ce que nie ce dernier, se sont emparés cette semaine de Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Ils ont également menacé de "libérer" la RDC.

Le sommet de Kampala vise à trouver une solution pacifique aux violences qui embrasent les provinces congolaises des Kivu et menacent de s'étendre au-delà des frontières de la RDC.

D'autre part, le ministère congolais de l'intérieur a interdit "momentanément" les manifestations contre la guerre dans l'est de la RDC en raison d'incidents qui se sont produits ces derniers jours, a indiqué samedi à l'AFP une source au sein du ministère.

Après que le Mouvement du 23 mars (M23) a pris mardi Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, des manifestations ont par exemple été organisées à Kinshasa, à Bukavu, capitale du Sud-Kivu, ou à Kisangani, dans le centre-est, la capitale de la province orientale où 3 personnes sont mortes, selon Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

Ces marches ont souvent été l'occasion de critiquer, voire d'attaquer à jets de pierres, la Mission de l'Onu pour la stabilisation de la RDC (Monusco), qui appuie l'armée régulière et n'a pu stopper l'avancée du M23, malgré d'intenses bombardements.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.