Navigation

RDC: un accident de train fait 57 tués

Ce contenu a été publié le 23 avril 2014 - 21:16
(Keystone-ATS)

Le déraillement d'un train a fait au moins 57 morts et 69 blessés dans la province du Katanga, en République démocratique du Congo (RDC), selon un bilan provisoire du porte-parole du gouvernement Lambert Mende. Le bilan pourrait s'alourdir, car maints passagers voyageaient sur les wagons.

Le drame est survenu à environ 65 kilomètres au nord de Kamina, localité à quelque 600 kilomètres au nord-ouest de Lubumbashi, la capitale de la riche province minière du Katanga. Un responsable local et la police ont laissé entendre que le nombre de victimes serait plus important.

"La cause de l'accident est la locomotive que l'on venait d'acheter, et qui s'est emballée", a précisé M. Mende. Une enquête a été ouverte pour établir les causes précises de l'accident. Une unité de l'armée a été envoyée sur place pour dégager des victimes, donnant la priorité aux survivants, selon la même source.

"Sur 19 voitures, 15 sont couchées au sol. Des personnes sont coincées", a indiqué un journaliste qui s'est rendu sur place. La zone est marécageuse, accessible seulement à pied, a-t-il précisé sous couvert de l'anonymat.

Le train devait rallier Kamina à Mwene-Ditu, plus au nord, dans la province diamantifère de Kasai-Oriental. Des sources concordantes affirment qu'en plus des marchandises, des centaines de personnes voyageaient dans et sur les wagons, souvent après avoir payé une taxe illégale.

La Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), basée à Lubumbashi, dispose d'équipements souvent vétustes mais un processus de renouvellement est en cours avec l'aide de la Banque Mondiale, qui doit notamment remplacer des rails et des locomotives. Les accidents de train sont assez fréquents en RDC.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.