Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les recherches pour retrouver des survivants de l'avalanche meurtrière survenue dimanche au mont Manaslu (8156 mètres) au Népal ont été suspendues lundi. Il n'y a "plus d'espoir de retrouver des disparus", a annoncé le vice-président du syndicat français des guides de montagne.

Sept alpinistes sont encore portés disparus, dont deux Français et un Canadien. "Les recherches ont été arrêtées pour aujourd'hui et elles pourraient l'être définitivement (...)", a déclaré Christian Trommsdorff lors d'un point de presse à Chamonix.

Les victimes faisaient partie d'un groupe de 25 à 30 alpinistes sur le point d'atteindre le sommet de ce mont, parmi le plus dangereux du monde. Leur camp de base a ensuite été frappé par un mur de neige et de glace dimanche avant l'aube.

"La plupart des personnes ayant trouvé la mort sont françaises", avait annoncé dimanche le sherpa Ang Tshering, vice-président de l'Association des alpinistes du Népal. "Parmi les morts figurent en outre un ou deux Espagnols, un Italien, un Népalais et un Allemand", avait-il précisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS