Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des bandes armées de plus en plus violentes tirent parti de la diminution des financements accordés aux forces de l'ordre au Brésil (photo prétexte).

KEYSTONE/AP/LEO CORREA

(sda-ats)

Le nombre d'homicides a progressé de 3,7% l'année dernière au Brésil pour s'établir à 63'880, montre une étude publiée jeudi. Ces chiffres ont atteint un niveau sans précédent dans ce pays.

En 2017, le taux d'homicide s'est élevé à 30,8 pour 100'000 habitants contre 29,9 l'année précédente, montrent ces chiffres publiés par le Forum brésilien de la sécurité publique, un institut privé. Ils montrent qu'une grande partie de ces crimes ont été commis dans les Etats du Nord-Est, les plus pauvres du pays.

Dans celui du Rio Grande do Norte, le taux d'homicides atteint ainsi 68 pour 100'000 habitants. Dans l'Etat de Sao Paulo, le plus riche, le taux n'est que de 10,7 pour 100'000.

Des bandes armées de plus en plus violentes tirent parti de la diminution des financements accordés aux forces de l'ordre alors que se profile l'élection présidentielle d'octobre prochain. La question de la violence est devenue centrale dans la campagne présidentielle.

Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui figure parmi les favoris du scrutin, en a fait l'un de ses sujets de prédilection. Il propose d'assouplir les lois encadrant le contrôle des armes et d'élargir les pouvoirs de la police.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS