Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Soleure - Les 32es Journées littéraires de Soleure ont attiré 11'000 personnes durant le week-end de l'Ascension, soit environ 1000 de plus que l'année passée. Le programme de vendredi destiné aux enfants et aux jeunes a enregistré à lui seul 1100 entrées.
Comme prévu, c'est l'hommage à Peter Bichsel, pour ses 75 ans, qui a le plus mobilisé le public samedi soir, ont indiqué les organisateurs. Ses collègues écrivains Jörg Steiner, Ruth Schweikert et Peter Weber ont tressé ses louanges.
Le Soleurois leur a renvoyé les compliments en affirmant que la littérature suisse n'a jamais été aussi bonne qu'aujourd'hui. Il a également réfuté l'étiquette d'"auteur soleurois": "Ma patrie sont les livres que j'ai lus", a-t-il dit.
Le programme français était particulièrement bien fourni cette année, avec une douzaine d'auteurs francophones invités, venus de Suisse, de France et du Liban.
Dans le registre comique, le groupe de femmes Tittanic s'est taillé un beau succès vendredi soir. Entre des chansons satiriques de Sibylle Aeberli et Suzanne Zahnd, Sandra Künzi, Susi Stühlinger et Stefanie Grob ont lu des textes culottés et pertinents.
Le spectacle a atteint son point culminant lorsque Sandra Künzi, recouverte d'un voile intégral et imitant à la perfection la voix de la ministre de la justice Eveline Widmer-Schlumpf, s'est lancée dans un plaidoyer pour le port obligatoire de la burqa par le Conseil fédéral. Elle s'est heurtée à la résistance acharnée de "Micheline, cette victime de la mode", mais a bénéficié du vent dans le dos soufflé par le ministre des transports.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS