Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une version du "Cri", pastel du peintre norvégien Edvard Munch, a été adjugée chez Sotheby's à New York pour la somme record de 119,92 millions de dollars (109,57 millions de francs). Elle est devenue l'oeuvre d'art la plus chère jamais vendue aux enchères.

La vente dans la salle comble de la maison Sotheby's n'a duré que 12 minutes, les enchères grimpant parfois de plus de 10 millions en une minute. Dans une ambiance électrique, sept acheteurs se sont âprement disputés cette oeuvre phare, qui avait été estimée à 80 millions de dollars.

Acheteur anonyme

Les enchères ont débuté aux environs de 50 millions de dollars et se sont terminé par des applaudissements nourris de la salle archicomble, alors que le commissaire priseur Tobias Meyer annonçais "un record mondial". L'offre définitive a été formulée par téléphone par un acquéreur anonyme: 119'922'500 dollars, commission comprise.

Aucun détail n'a été donné sur l'acheteur, au centre de nombreuses discussions après la vente.

Symbole de l'angoisse universelle

Le pastel réalisé en 1895 et représentant un homme criant, les mains sur les oreilles, sur fond de ciel ensanglanté à Oslo, était la seule des quatre versions du "Cri" encore détenue par un particulier.

Entre 1893 et 1910, Munch, peintre expressionniste (1863-1944) avait réalisé quatre versions de ce tableau devenu au fil des ans le symbole de l'angoisse universelle.

Les trois autres versions du tableau appartiennent au musée Munch d'Oslo (2) et à la Galerie nationale d'Oslo (1).

ATS