Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Français multiplient les pleins de carburant, de peur de se retrouver à sec.

KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

(sda-ats)

La consommation de carburant a atteint des records à certains endroits de France ces derniers jours, a indiqué mardi le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies. En cause: les pleins effectués par précaution de crainte d'une pénurie.

"On parle de pénurie. Mais la vérité (...) c'est que ces trois derniers jours nous avons aussi (...) battu tous les records de consommation. C'est-à-dire que nous sommes avec 500% d'augmentation dans certains secteurs, parce qu'il y a effectivement de la précaution. C'est ce que nous disent les pétroliers qu'on a réunis ce matin", a déclaré M. Vidalies à l'Assemblée nationale.

Le secrétaire d'Etat a rappelé que 20% des quelque 12'000 stations-service françaises sont "en difficulté" d'approvisionnement. Et il a confirmé que le gouvernement garantirait "la liberté d'accès aux dépôts" pour desservir l'ensemble des stations-service.

"Nous devons avoir la possibilité de desservir les stations: tous les dépôts qui sont occupés par d'autres personnes que les grévistes sont libérés. Ça a été le cas ce matin, ça a été le cas hier, ça sera encore le cas cet après-midi", a-t-il souligné.

"Je pense qu'aujourd'hui, la situation est stabilisée", a-t-il ajouté. Le conflit autour des sites pétroliers, au coeur de la contestation du projet de loi travail, s'est encore durci mardi, avec une intervention policière musclée pour débloquer le site de Fos-sur-Mer (sud-est), tandis que les difficultés d'approvisionnement des stations-service s'étendaient.

ATS