Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Recours déposé pour reporter les élections à Moutier

Le maire de Moutier Marcel Winistoerfer (à droite) est accusé de se comporter "comme un groupe militant" (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Un recours a été déposé contre le maire de Moutier Marcel Winistoerfer, demandant un report des élections municipales du 25 novembre. Il lui est reproché d'exercer "une propagande officielle inadmissible" depuis l'annulation du vote sur l'adhésion de Moutier au Jura.

Ce recours a été déposé auprès de la préfecture du Jura bernois "par un groupe de citoyens de Moutier ne souhaitant pas apparaître nominativement", a expliqué jeudi leur avocat Grégoire Aubry à Keystone-ATS. Le recours vise à demander un report des élections à la mairie de Moutier (BE), afin "d'organiser un nouveau scrutin qui ne soit pas pollué par la propagande", a-t-il ajouté.

Le maire sortant autonomiste Marcel Winistoerfer (PDC) se représente le 25 novembre face à l'antiséparatiste Patrick Tobler (UDC). Ce duel intervient dans un contexte très tendu depuis que la préfète du Jura bernois a annulé, la semaine dernière, le vote du 18 juin 2017 sur le rattachement de Moutier au canton du Jura.

Depuis, plusieurs citoyens prévôtois ont dit "leur perplexité" face aux comportements des autorités de Moutier, et plus particulièrement de Marcel Winistoerfer, a relevé Grégoire Aubry. Selon lui, le maire PDC a notamment profité de la manifestation organisée vendredi dernier par les mouvements autonomistes pour exercer "une propagande officielle inadmissible", en tenant par exemple un discours à l'Hôtel de ville devant un drapeau jurassien.

Marcel Winistoerfer "prend acte"

"Une autorité étatique ne peut pas se comporter comme un groupe militant. Une telle propagande est contraire à la Constitution fédérale", a affirmé Me Aubry. "Ces actes préparatoires visent à influencer les résultats de l'élection à venir. La campagne doit être rééquilibrée", a-t-il ajouté pour justifier le recours déposé auprès de la préfecture du Jura bernois.

L'avocat a expliqué que, si la demande de report des élections ne pouvait être tranchée avant le 25 novembre, celles-ci s'exposaient ensuite à une annulation. "Il est regrettable de devoir à nouveau saisir la justice, mais il serait désormais temps que les autorités de Moutier prennent la hauteur qui sied à la fonction qu'ils assument", a continué Me Aubry.

Interrogé par Keystone-ATS, Marcel Winistoerfer a dit "prendre acte" de ce recours. "Je ne veux pas faire de commentaire supplémentaire. Je laisse la justice faire son travail et reste concentré sur l'élection", a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.