Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Les trois Turcs condamnés en février dernier à Zurich pour avoir nié le génocide arménien font recours au Tribunal fédéral. Il y a deux mois, la Cour suprême zurichoise a confirmé les peines pécuniaires avec sursis partiel pour discrimination raciale infligées en première instance.
L'avocat des condamnés a annoncé la décision de ses clients sur les ondes de la radio alémanique SR DRS. En juin 2007, les trois ressortissants turcs avaient qualifié le génocide arménien de "mensonge international" lors d'une manifestation publique à Winterthour.
En 2008, le Tribunal de district de Winterthour a condamné Ali Mercan, 58 ans, représentant en Europe du Parti des travailleurs turcs, à 150 jours-amende à 30 francs, soit 4500 francs. Les deux organisateurs de la manifestation ont eux été sanctionnés pour complicité de discrimination raciale. Leur peine s'élève pour chacun à 120 jours-amende à 30 francs, soit 3600 francs.
Pendant ce procès de première instance, les trois prévenus avaient déclaré qu'ils étaient prêts "à tout moment" à organiser une nouvelle manifestation et à y répéter leurs propos. Le jugement en seconde instance rendu en février dernier a confirmé les sanctions infligées.
Les trois condamnés sont des compagnons politiques de Dogu Perincek, sanctionné en 2007 par le Tribunal fédéral pour la même raison. Président du Parti des travailleurs, ce dernier était également invité à la réunion de Winterthour mais il n'avait pas obtenu de visa pour s'y rendre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS