Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil d'Etat genevois et la ville de Genève ont déposé un recours contre le centre de stockage de déchets nucléaires prévu dans l'enceinte de la centrale du Bugey, en France voisine. La construction de cette structure est pour l'heure suspendue suite à une décision de justice.

Le recours a été déposé ces derniers jours auprès du Conseil d'Etat français, la plus haute juridiction administrative de l'Hexagone, a indiqué vendredi Daniel Chambaz, directeur général de l'environnement à l'Etat de Genève. Il confirmait ainsi une information du "Courrier" également parue dans "La Liberté".

L'installation prévue au Bugey peut présenter un danger pour Genève et ses habitants, relève M. Chambaz. Rémy Pagani, maire de Genève, évoque aussi des motifs techniques pour justifier ce recours. "Sur le fond, nous savons très bien que l'Etat français est favorable à ce dépôt nucléaire", a précisé M. Pagani.

Démantèlement de neuf réacteurs

Le centre de conditionnement et de stockage, dont la construction est déjà largement engagée, doit accueillir les matériaux radioactifs provenant du démantèlement de neufs réacteurs. Electricité de France (EDF) a choisi le site du Bugey en raison de la proximité d'une voie ferrée, du projet de déconstruction de son réacteur et de la disponibilité du terrain.

A Genève, qui se trouve à 70 kilomètres du Bugey, la fronde antinucléaire a déjà tiré la sonnette d'alarme à maintes reprises. Une pétition demandant au gouvernement cantonal d'agir conformément à l'article antinucléaire de la constitution genevoise avait été adressée en juin 2011 au Grand Conseil et au Conseil d'Etat.

Ce projet considéré d'intérêt national par EDF a subi un coup d'arrêt en juin en France. La justice a annulé le permis de construire suite au recours déposé par une société d'horticulture. Cette dernière estimait que ses serres jouxtant les terrains du centre allaient pâtir de ce voisinage. Pour remettre le projet sur les rails, la commune doit réviser son plan local d'urbanisme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS