Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le train Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) à l'avenue d'Echallens à Lausanne (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Tous les feux sont au vert pour le tunnel du LEB sous l'avenue d'Echallens à Lausanne. Le recours a été retiré après la conclusion d'une convention. Le planning exact des travaux devrait être connu la semaine prochaine.

Dans un arrêt, le Tribunal administratif fédéral (TAF) indique mercredi que la personne qui s'opposait au tunnel du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) à Lausanne a retiré son recours. Une convention a été conclue entre cet individu et le LEB.

La voie est définitivement libre, se réjouit-on du côté du LEB qui avait déjà obtenu auparavant la levée de l'effet suspensif. Le calendrier des travaux sera annoncé en détail la semaine prochaine, avec l'espoir qu'ils puissent commencer avant la fin du mois.

Le contenu de la convention est confidentiel, mais tout à fait classique, assure-t-on encore. Pour mémoire, le tracé du tunnel, long de 1,7 km, va des gares d'Union-Prilly à Lausanne-Chauderon. Le coût total des travaux est estimé à 138 millions de francs, répartis entre la Confédération et le canton.

ATS