Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Patrick Reed a fait forte impression lors du 2e tour du Masters à Augusta. Il peut viser son premier titre du Grand Chelem. Tiger Woods a franchi de justesse le cut.

Avec sa carte de 66, soit six coups sous le par, Reed a écoeuré la concurrence et pulvérisé de quatre coups son record personnel sur le prestigieux Augusta National Golf Club. L'Américain compte deux coups d'avance sur son premier poursuivant, l'Australien Marc Leishman (137), tandis que le 3e, le Suédois Henrik Stenson, est déjà relégué à quatre longueurs (139).

Depuis son arrivée à Augusta (Géorgie), le 24e mondial a fait la différence sur les quatre par 5 du parcours: il a réussi huit birdies en deux jours. "C'est là où on peut gagner du terrain, je sais que si je joue le golf dont je suis capable, je peux remporter des titres du Grand Chelem", a prévenu Reed qui avait failli décrocher son premier titre majeur lors du Championnat PGA 2017 avant de se contenter de la 2e place.

"Je ne m'emballe pas, je vais continuer à faire samedi ce que je fais depuis deux jours", a poursuivi Reed. Mais les choses sérieuses ne font que débuter et la plupart des favoris sont toujours bien placés, à commencer par le Nord-Irlandais Rory McIlroy, 4e ex aequo avec l'Américain Jordan Spieth, leader après le 1er tour et vainqueur de l'édition 2015 (140).

Le tenant éliminé

Le no 1 mondial, l'Américain Dustin Johnson, partage la 6e place avec son dauphin au classement mondial Justin Thomas (141) qui peut le faire tomber de son trône dimanche soir. Cela sera beaucoup plus compliqué, voire impossible, pour Tiger Woods de revêtir le célèbre blazer vert qui sera remis au vainqueur dimanche en début de soirée.

Le "Tigre", 42 ans, a rendu une carte de 75, soit trois coups au-dessus du par, pour un total de 148 (+4). Il est relégué à la 40e place à 13 coups de Reed, ce qui ne l'empêche pas de savourer son retour après trois années d'absence dans une épreuve gagnée à quatre reprises.

"Je n'ai pas très bien joué ce vendredi, mais je remets tout cela en perspective: il y a six mois, je ne savais pas si je pourrais un jour participer de nouveau à cette épreuve, ou même si je pourrais jouer au golf", a-t-il rappelé. "Je suis content d'avoir franchi le cut et de jouer ce week-end, c'est même incroyable", a insisté le joueur aux 14 titres du Grand Chelem, le dernier en 2008 (US Open).

Enfin, l'Espagnol Sergio Garcia s'est arrêté après le 2e tour: le tenant du titre, auteur la veille d'un rarissime octuple bogey sur le trou no 15, a rendu une carte de 78 (+6) pour un total de 159 (+15), synonyme de 82e place sur 87 joueurs en lice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS