Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'armée ne se justifie plus d'abord par son aptitude à conduire une guerre, elle doit surtout apporter d'importantes contributions à la sécurité. Cette phrase serait l'oeuvre du ministre de la défense Ueli Maurer. Son département se refuse à tout commentaire.
L'hebdomadaire de droite "Weltwoche" a publié sur son site Internet la copie d'un document qui devrait être discuté vendredi lors des entretiens de Watteville. Il servirait de référence au rapport sur l'armée qu'Ueli Maurer doit remettre en juin au Conseil fédéral.
On peut y lire que l'armée doit améliorer sa capacité à collaborer avec d'autres "instruments de politique de sécurité". Il ne faut plus se concentrer sur la défense contre une attaque militaire et des scénarios se déroulant en Europe mais sur les engagements probables, proposerait le conseiller fédéral UDC.
Les effectifs militaires devraient être réduits d'au moins un quart pour des raisons démographiques et financières. L'obligation de servir devrait être gérée de manière plus flexible. Le nombre des jours de service devrait être revu à la baisse.
Le modèle de formation doit être meilleur marché. Le retour à deux écoles de recrues par an doit être examiné. Quant à une école longue de 21 semaines, elle ne se justifierait plus.
Un système mixte plus flexible devrait permettre de concilier milice et vie professionnelle: les 150 premiers jours de service seraient dédommagés par une solde puis l'armée offrirait des rabais fiscaux, voire un salaire.
Rien dans le document n'évoque directement l'achat controversé de nouveaux avions combats. Il y est toutefois noté que le niveau d'ambition concernant l'espace aérien doit être éclairci et qu'un armement moderne pour la défense contre une attaque militaire provoque de tels coûts d'achat, d'entretien et de remplacement qu'il faudra n'en acquérir qu'une petite quantité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS