Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le refus du projet de liaison rapide entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds le 23 septembre dernier par une petite majorité de Neuchâtelois suscite des velléités quasi séparatistes dans le Haut du canton. Les manifestations de mécontentement se multiplient.

Après la constitution du groupe Facebook "Le Haut veut vivre" et le dépôt d'une motion soulevant la question d'un processus d'autodétermination, un groupe d'une douzaine de personnes s'est formé jeudi soir à La Chaux-de-Fonds dans le but de lancer une réflexion sur l'autodétermination des Montagnes.

Le député socialiste Alexandre Houlmann en fait partie à titre d'observateur. Il est également l'auteur de la motion, appuyée par treize cosignataires, dont le président du Grand Conseil Cédric Dupraz.

Dans un entretien avec "L'Impartial/L'Express" paru vendredi, il affirme ne pas être séparatiste: "Aujourd'hui, je ne le suis pas. Mais je pourrais le devenir". Selon lui, cela dépendra des réponses qui seront données sur la réalisation des engagements pris et qui n'ont pas été tenus. "Cela fait 20 ans qu'on nous balade. Je n'attendrai pas 20 ans de plus".

Parfum de séparatisme

Lors de sa dernière session, le Grand Conseil neuchâtelois a accepté que la motion d'Alexandre Houlmann soit traitée en urgence, soit lors de la prochaine session du parlement cantonal début novembre. La motion parle de l'éventuelle sécession de telle ou telle commune après le "non" au RER-TransRun.

Elle demande que soient étudiés les moyens à mettre en oeuvre pour permettre le déroulement d'un processus d'autodétermination. Ce processus "devra donner aux communes qui le souhaitent de pouvoir faire le cas échéant un autre choix que celui de poursuivre une communauté de destin au sein du canton de Neuchâtel".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS