Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'acceptation de l'initiative de l'UDC sur les étrangers criminels par 53% a suscité dimanche regrets et colère: partis, associations, Eglises demandent une mise en oeuvre du texte conforme aux droits humains. L'UDC, elle, n'entend faire aucune concession à un an des élections fédérales.
Une centaine de manifestants hostiles au renvoi des étrangers criminels ont manifesté à Lausanne. Ils étaient environ 300 à faire de même en début de soirée à Berne. L'organisateur du mouvement à Lausanne a dénoncé "la démission" des partis bourgeois et la place laissée aux affiches "nauséabondes" de l'UDC.
Pour le conseiller national zurichois UDC Ulrich Schlüer, les délits lourds doivent automatiquement conduire à une expulsion. Cette rhétorique n'est destinée qu'à servir les intérêts électoralistes du parti agrarien, fustigent les Verts, qui appellent tous les partis "ayant conservé une once de raison" à lutter ensemble contre la politique discriminatoire de l'UDC.
Pour Christian Levrat, président du PS, les partis du centre n'ont pas su expliquer à leur base pourquoi ils devaient préférer leur projet à l'initiative. Une critique rejetée par le comité bourgeois en faveur du contre-projet, refusé par 54% des votants. Pour Christa Markwalder (PLR/BE), la victoire de l'initiative s'explique essentiellement par la position du PS, qualifié d'"assistant de l'UDC".
Le PBD et le PDC sont également déçus des organisations économiques qui ne se sont pas assez investies dans cette campagne.
Le ton est nettement plus incisif du côté des associations de défense des migrants. Pour l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) et Second@s Plus, le vote de dimanche montre que les étrangers sont fondamentalement indésirables et suspects en Suisse. "C'est une journée noire pour les droits humains en Suisse", estime Amnesty International.
Les Eglises exigent quant à elles que les autorités fédérales et cantonales s'efforcent désormais de trouver une application pour ce texte conforme aux droits de l'homme et à la constitution.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS