Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans son discours présidentiel, Regula Rytz est revenue sur les succès des six derniers mois, soulignant notamment la hausse du nombre de membres et de victoires électorales.

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Réunis en assemblée à Olten (SO), les délégués des Verts ont réélu samedi Regula Rytz à la présidence. Ils ont par ailleurs émis leurs recommandations pour les prochaines votations.

Alors que le parti a laissé la liberté de vote pour l'initiative monnaie pleine, il recommande de voter "non" à la loi sur les jeux d'argent car elle ne protège pas assez les joueurs face au risque de dépendance et menace la liberté d'internet. Les Verts estiment qu'une "censure" de certains sites créerait un dangereux précédent et pousserait les joueurs à contourner le blocage, s'exposant à des logiciels malveillants ou à d'autres abus.

Les écologistes s'insurgent aussi contre une réduction de l'impôt sur les gains dans le cadre de cette loi. Les sommes gagnées d'un montant inférieur à un million de francs ne seront en effet plus imposées. "Un tel cadeau fiscal ne fait que rendre les jeux d’argent plus attractifs, tout en faisant perdre des recettes importantes aux collectivités publiques."

Les délégués ont en outre unanimement soutenu le référendum contre la surveillance des assurés. "Les Verts disent non aux espions des assurances, non à l'espionnage par GPS ou par drones!", lit-on sur leur compte Twitter.

D'après les écologistes, le texte est disproportionné et viole la sphère privée. "Il est inacceptable que des détectives privés soient dotés de compétences plus intrusives que celles des policiers menant une enquête pénale contre un criminel", écrit le parti.

Equilibre hommes-femmes

Dans son discours présidentiel, Regula Rytz est revenue sur les succès des six derniers mois, soulignant notamment la hausse du nombre de membres et de victoires électorales. La conseillère nationale bernoise a par ailleurs rappelé l’importance des élections fédérales de 2019 "pour que l’environnement retrouve une voix forte sous la Coupole".

Le parti s'est également doté de six vice-présidents: la députée Florence Brenzikofer (BL), le président des Jeunes Verts Luzian Franzini (ZG), le président des Verts de Saint-Gall Thomas Schwager et la présidente des Verts de Neuchâtel Céline Vara rejoignent Gerhard Andrey (FR) et Lisa Mazzone (GE).

"La nouvelle présidence des Verts pourra compter sur un excellent équilibre hommes-femmes, régional et linguistique", souligne la formation dans un communiqué. Et de préciser qu'elle s'engagera pour une Suisse plurielle, respectueuse de l'environnement, ouverte et solidaire.

Trois vice-présidents démissionnaires, Bastien Girod (ZH), Luca Maggi (ZH) et Gina Rüetschi (TG) ont remis leur mandat lors de cette assemblée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS