Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Italien Gianni Moscon (Sky) est suspecté d'avoir provoqué la chute de Sébastien Reichenbach (FDJ), mardi, au cours de la semi-classique italienne des Trois Vallées Varésines.

Le coureur valaisan affirme avoir été poussé dans une descente et vouloir porter plainte contre Moscon.

"Une procédure est en cours", a confirmé mercredi à l'afp Marc Madiot, manager de l'équipe de Reichenbach, suite à l'annonce notamment dans "Le Nouvelliste" d'un dépôt de plainte imminent de Reichenbach auprès de la justice italienne et d'un rapport aux autorités sportives.

Reichenbach, qui a chuté dans la première partie de la course, souffre notamment d'une fracture d'un coude qui nécessite une intervention chirurgicale. De retour mercredi en Suisse, il devrait être opéré jeudi. Il craint aussi des micro-fissures à la hanche. Sa saison est terminée.

"Je porterai plainte contre Gianni Moscon parce qu'il m'a volontairement projeté à terre", a déclaré Reichenbach au "Nouvelliste". Le coureur italien l'aurait précipité au sol alors qu'ils roulaient dans une descente. "C'était volontaire. D'ailleurs, plusieurs coureurs ont vu la scène et sont prêts à témoigner en ma faveur. Il s'est délibérément jeté contre moi. L'accident aurait pu avoir de plus graves conséquences encore. Mon équipe, la FDJ, m'a encouragé à porter plainte. Elle me soutiendra."

Après la course, Moscon a publié un tweet dans lequel il formule des excuses ("je suis désolé") pour l'accident et souhaite le "meilleur rétablissement" à Reichenbach.

L'incident survient après celui survenu fin avril au Tour de Romandie. Le jeune Italien (23 ans) avait formulé des insultes racistes à l'encontre du Français Kévin Reza, un autre coureur de la FDJ, et avait été suspendu en interne, pendant six semaines, par l'équipe Sky. Selon Sébastien Reichenbach, l'incident de mardi est "un règlement de comptes après l'affaire du tweet durant le Tour de Romandie. Pourant, je n'avais même pas cité son nom."

Dans un tweet du 28 avril durant le Tour de Romandie, après les insultes de Moscon contre Réza, Reichenbach avait tweeté (sans mentionner de nom): "Choqué d'entendre encore des imbéciles utiliser des insultes racistes dans le peloton pro. Vous êtes une honte pour notre sport."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS