Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le Sénat américain a rejeté jeudi une résolution déposée par les républicains qui aurait empêché l'Agence de protection de l'environnement (EPA) de réguler les émissions de gaz à effet de serre. Les élus ont refusé le texte par 47 voix contre 53.
Les républicains ont bénéficié toutefois des voix d'une poignée de démocrates.
Le président Barack Obama qui avait indiqué mardi qu'il ferait usage de son droit de veto si le Congrès adoptait le texte, a félicité le Sénat dans un communiqué.
"Le vote d'aujourd'hui est un autre rappel du besoin urgent d'adopter un projet de loi qui permettrait au Etats-Unis d'assurer la transition vers une économie de l'énergie propre, qui créerait des emplois, renforcerait la sécurité nationale, et protégerait l'environnement pour nos enfants", écrit le président dans son communiqué.
Le texte aurait empêché l'EPA de réguler les gaz à effet de serre, en particulier les émissions des automobiles et des centrales électriques.
L'EPA avait décrété en décembre que les émissions de gaz à effet de serre jugées responsables du réchauffement étaient une menace pour la santé publique, ouvrant la voie à une régulation de ces émissions.
La sénatrice républicaine de l'Alaska Lisa Murkowski, auteure de la résolution, a indiqué avant le vote qu'il était "temps pour le Sénat d'écarter un fois pour toutes le pire choix pour la régulation des gaz à effet de serre". La résolution "concerne le maintien de la séparation des pouvoirs entre le législatif et l'exécutif", a-t-elle insisté.
Mme Murkowski a également affirmé que des emplois seraient détruits avec la régulation par l'EPA des gaz à effet de serre, ce que les démocrates réfutent.
De son côté, le sénateur démocrate John Kerry, qui mène les débats au Sénat sur les questions de limitation des gaz à effet de serre, a défendu l'EPA qui selon lui "adopte une approche sensée, mesurée, progressive pour réguler les gaz à effet de serre".
Parallèlement, M. Kerry prépare avec son collègue indépendant Joe Lieberman un vaste projet de loi sur l'énergie et les changements climatiques visant notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Après le vote de jeudi, les deux sénateurs ont eux appelé les républicains dans un communiqué à les rejoindre dans cette démarche. "Nous espérons qu'ils vont maintenant s'engager avec nous (...) de façon à ce que l'EPA n'ait pas à faire le travail que le Sénat n'a pas fait", ont-ils indiqué.
L'organisation écologiste Greenpeace a elle salué jeudi le vote du Sénat dans un communiqué, tout en affirmant que l'heure n'était pas à la "suffisance".
L'ONG a souligné que le vote était loin de constituer une large victoire. "C'est un signe que le Congrès ne donne pas la priorité à l'énergie propre", indique le communiqué.
Pour Greenpeace, le président Obama doit lui faire "une grande campagne" en faveur de la régulation des gaz à effet de serre, sans quoi "les lobbyistes des pollueurs seront encouragés et renforcés".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS