Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme Lausanne-Sport en 2010/11, le FC Zurich militera simultanément en Challenge League et en... Europa League la saison prochaine.

Le FCZ a su se relever du traumatisme de sa relégation pour remporter sa neuvième Coupe de Suisse en battant 1-0 le FC Lugano en finale.

Curieux hasard ou étrange sortilège, il s'agit de la troisième fois que le vainqueur de la Coupe de Suisse est aussi celui qui est éjecté de l'élite. Cela avait été le cas il y a douze ans avec Wil et, douze ans plus tôt (!), avec Lucerne. Les parieurs feraient bien de garder cela dans un coin de leur tête pour l'édition 2028...

Cette finale forcément particulière, puisque opposant les deux cancres de la Super League, a tenu ses promesses. Il s'est bien agi d'un match entre les deux plus mauvaises formations de l'exercice. Or, en plus des habituelles lacunes criardes, il a encore fallu supporter des interventions au-delà du tolérable, surtout commises par les Luganais et qui ont coûté à Uli Forte deux changements en raison des blessures de Kukeli (20e/violent choc à la tête, Euro compromis?) et Yapi (52e).

Dans ce marasme ambiant, dans un Letzigrund garni de 21'500 spectateurs seulement où a régné le pesant silence d'une Südkurve en grève de chants (qui s'était en revanche montrée très bruyante avant la rencontre en allumant de nombreux pétards), la seule réalisation est intervenue à la 41e. Sur un corner, le portier Mirko Salvi, gêné "légalement" par Kerzhakov, s'y est mal pris pour dégager un ballon dont a hérité Sangoné Sarr.

Anthony Favre a joué un rôle central dans la victoire zurichoise. Le portier, après avoir bêtement concédé un penalty à Donis, a sauvé les meubles en sortant magnifiquement l'envoi de Bottani (33e) et en détournant sur son poteau, du bout des doigts, un tir enroulé de Donis à l'heure de jeu, moment choisi par Lugano pour jeter toutes ses forces dans la bataille. Pour rappel, l'ancien gardien de Lausanne-Sport disputait dimanche sa deuxième finale après celle contre le FC Bâle en 2010, durant laquelle il était allé cherché le ballon dans ses filets... six fois (6-0).

ATS