Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le relais suisse 4 x 10 km sera privé de Toni Livers pour la course de vendredi aux Mondiaux de Lahti. Le Grison, légèrement malade depuis le début de la semaine, est remplacé par Jason Rüesch.

Ce dernier, 25e du skiathlon samedi dernier, effectuera le premier tronçon, en style classique. Il transmettra à Jonas Baumann (style classique également), avant les deux derniers passages en skating effectués par Dario Cologna et Curdin Perl.

L'absence de Livers est un coup dur. Le Grison a été de tous les bons coups du relais suisse ces derniers années, notamment lors de la victoire en Coupe du monde à La Clusaz en 2010, et, bien plus récemment, lors du 4e rang d'Ulricehamn (SWE), toujours en Coupe du monde, à fin janvier. La dernière fois que Livers n'avait pas fait partie d'un relais remonte à 2015, à Oberstdorf. Rüesch (22 ans) de son côté est néophyte à ce niveau.

Ce relais marquera l'entrée en lice de Dario Cologna à ces Mondiaux. Le Grison effectuera au passage un test important en vue du 50 km de dimanche, son grand objectif. Même sans Livers, la Suisse peut viser une place dans les cinq ou six premières. Elle s'était classée 5e aux Mondiaux 2015 à Falun et 7e aux JO 2014 à Sotchi, avec Livers les deux fois. A Falun, la Suisse était restée à 1'54'' de la 3e place occupée par la France. A Sotchi (sans Cologna), elle avait terminé à 1'20'' de la 3e place, prise par la France également.

La composition de ce quatuor pour vendredi est inédite. Cologna, ces dernières années, avait l'habitude d'effectuer le deuxième tronçon, en style classique. Ses problèmes au mollet gauche l'obligent cette fois à passer en no 3, en skating. Jason Rüesch n'a été aligné qu'une fois dans un relais de haut niveau, en décembre dernier à La Clusaz (Coupe du monde). Aux côtés d'Ueli Schnider, Livers et Erwan Käser, il avait pris la 11e place avec la Suisse.

Les Norvégiens partiront favoris pour le titre à Lahti. Mais la Suède ainsi que la Finlande, sans doute survoltée après le sacre d'Iivo Niskanen mercredi sur le 15 km, devraient leur rendre la vie dure, de même que la Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS