Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Yannis Mouzalas a été le premier ministre de la Politique migratoire, portefeuille créé dans la foulée de la crise de 2015-2016. Il avait reçu Simonetta Sommaruga en mai dernier sur l'île de Lesbos (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a procédé mercredi à un remaniement ministériel "restreint". Ce remaniement est marqué par le remplacement du ministre de la Politique migratoire, Yannis Mouzalas, l'artisan de la gestion de la crise migratoire de 2015.

M. Mouzalas est remplacé à ce poste sensible par Dimitris Vitsas, 61 ans, cadre du parti de la gauche radicale Syriza au pouvoir, qui était ministre adjoint à la Défense. Le Premier ministre le "remercie chaleureusement (...) pour sa contribution à l'oeuvre du gouvernement", a dit le porte-parole de l'exécutif, Dimitris Tzanakopoulos.

Yannis Mouzalas, 62 ans, gynécologue et l'un des fondateurs de la section grecque de Médecins du Monde, a été le premier ministre grec de la Politique migratoire. Ce portefeuille a été créé dans la foulée de la crise au cours de laquelle un million de réfugiés sont arrivés en Europe en 2015 et début 2016 via les îles grecques situées en face des côtes turques.

Indemnité contestée

Le remaniement fait suite aussi au limogeage lundi de la secrétaire d'Etat au Travail Rania Antonopoulos et à la démission mardi de son mari, le ministre de l'Economie Dimitri Papadimitriou. Alors que le couple, qui vit normalement aux Etats-Unis, est très aisé, Mme Antonopoulos s'était vu reprocher d'avoir sollicité et reçu une indemnité logement mensuelle de 1000 euros pendant près de deux ans.

Elle est remplacée par Athanassios Iliopoulos, un dirigeant de l'Inspection du Travail, et M. Papadimitriou par Yannis Dragasakis, vice-président du gouvernement et très proche de l'équipe d'Alexis Tsipras.

Principaux maroquins inchangés

"Il s'agit de changements restreints de l'équipe gouvernementale" a précisé le porte-parole du gouvernement. Les portefeuilles-clés ne changent pas de main: Euclide Tsakalotos, principal négociateur entre Athènes et Bruxelles, reste en charge des Finances, et Panos Kammenos, chef du parti souverainiste ANEL, partenaire de Syriza dans la coalition au pouvoir, celui de la Défense.

Devancé de neuf points par le principal parti d'opposition de droite Nouvelle-Démocratie, selon un récent sondage, le gouvernement de coalition d'Alexis Tsipras détient toujours une légère majorité au Parlement grec. Les élections législatives sont prévues pour septembre 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS