Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de la diplomatie suisse Didier Burkhalter a rencontré jeudi son homologue américaine Hillary Clinton en marge du Forum global contre le terrorisme à Istanbul. Il lui a notamment expliqué la position de la Suisse concernant les sanctions à l'encontre de l'Iran.

Didier Burkhalter a également souligné l'inquiétude de la Suisse face à la tournure que prennent les événements en Syrie et a appelé à prendre les mesures nécessaires pour lutter contre l'impunité des crimes commis dans ce pays. Il a rappelé à son homologue américaine que la Confédération se tenait à la disposition de la communauté internationale pour encourager les efforts de l'émissaire des Nations Unies en Syrie Kofi Annan.

La Secrétaire d'Etat américaine a de son côté remercié la Suisse pour ses efforts au Mali, soulignant la qualité des contacts que la Confédération entretient sur place.

Mme Clinton a évoqué la future coopération entre la Suisse et la Serbie à la présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui aura lieu en 2014. Elle a remercié la Confédération pour ses efforts en ce sens.

Plaidoyer pour Genève

Le chef de la diplomatie suisse a enfin plaidé pour la candidature de Genève comme hôte du "Fonds vert pour le climat". Plusieurs pays sont candidats, et la décision finale sera prise à la fin de cette année.

M. Burkhalter s'est enfin entretenu brièvement avec Catherine Ashton, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Il s'agissait de leur première prise de contact.

ATS