Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les minorités linguistiques devraient à l'avenir être mieux représentées au sein de l'administration fédérale. Obligé par le Parlement d'agir, le Conseil fédéral a décidé de créer un poste délégué au pluriliguisme et d'engager des traducteurs.
L'ordonnance sur les langues approuvée par le gouvernement entrera en vigueur le 1er juillet. Il y est prévu que les départements et la chancellerie fédérale veillent à employer 70% de germanophones, 22% de francophones, 7% d'italophones et 1% de romanchophones. Ces quotas sont avant tout indicatifs.
Si ces proportions sont à peu près déjà respectée sur l'ensemble de l'administration, il existe toutefois de fortes variations, les Alémaniques étant surreprésentés dans certains départements et surtout dans les fonctions dirigeantes, comme l'avait démontré une étude publiée l'an dernier. Or l'ordonnance ne fixe aucun quota pour les cadres.
Elle se contente de préciser qu'ils devront disposer de connaissances actives de deux langues officielles et passives de la troisième. Comme les autres employés, ils seront encouragés à suivre des cours de langue. Un poste de délégué au plurilinguisme sera en outre créé afin de sensibiliser les ressources humaines des différents organes fédéraux au respect des minorités linguistiques.
Mais pour le conseiller fédéral Didier Burkhalter, il est exclu de mettre au concours des postes réservés à une seule communauté linguistique. "Ce serait contre-productif", selon lui. Et d'expliquer en substance qu'il ne s'agit pas de forcer les changements mais d'engager "un processus".
Le Conseil fédéral entend également doubler les échanges scolaires entre les différentes communautés linguistiques afin de renforcer la cohésion nationale. Actuellement, chaque année, quelque 15'000 jeunes font un tel échange, a précisé Didier Burkhalter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS