Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâloise Group a souffert de la vigueur du franc au premier semestre 2015. L'assureur bâlois, qui contrôle aussi la banque La Bâloise Bank SoBa, dont le volume d'affaires a fléchi, a vu son bénéfice net chuter de 28,9% à 248,7 millions de francs.

Outre l'appréciation du franc consécutive à l'abolition à mi-janvier par la Banque nationale suisse du taux plancher liant le franc à l'euro, la contraction reflète également une base de comparaison élevée, indique jeudi l'assureur établi à Bâle. Quant aux revenus, ils se sont tassés de 5,73 à 5,62 milliards de francs. A taux de change constants, ils ont en revanche progressé de 3,9%.

Dans les affaires vie, le volume des primes s'est contracté de 9,9% au regard des six premiers mois de l'an passé à 2,06 milliards de francs. Les primes à caractère de placement sont elles restées stables à 910,7 millions, alors que celles engrangées dans l'assurance non-vie se sont tassées de 2,22 à 2,06 milliards.

Sur la base de ce résultat semestriel jugé solide, la direction de l'assureur rhénan se veut optimiste quant à la suite de l'exercice. Elle assure se trouver sur la bonne voie en vue d'afficher un rendement des fonds propres entre 8 et 12% dès cette année.

ATS