Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'UDC n'enverra pas ses chefs de file dans le groupe de travail chargé de trouver des solutions pour appliquer l'initiative sur le renvoi des criminels étrangers. Le parti et le comité d'initiative y délèguent deux juristes: l'ex-secrétaire de l'UDC Gregor Rutz et le Zougois Manuel Brandenberg.
Ce dernier préside l'UDC zougoise et siège aux législatifs de la ville et du canton de Zoug. Il est avocat. Gregor Rutz a été secrétaire général de l'UDC suisse jusqu'au printemps 2008. Il est aujourd'hui vice-président de la section cantonale zurichoise. M.Rutz est membre du comité d'initiative; il a participé à la rédaction du texte approuvé par le peuple en novembre.
L'UDC a laissé planer le doute sur sa participation. Elle estimait d'abord qu'il incombait aux services de Simonetta Sommaruga, et pas au comité d'initiative, de faire son travail en traduisant le texte dans la loi. Elle a ensuite déclaré que les conditions de travail du groupe institué par le Département fédéral de justice et police (DFJP) ne convenaient pas.
Après modification du mandat du groupe de travail, le parti a indiqué que ses conditions étaient remplies et qu'il n'attendait plus qu'une confirmation écrite du département de Simonetta Sommaruga. C'est désormais chose faite. Dans un communiqué publié jeudi, l'UDC n'attend désormais plus que le groupe de travail traduise au plus vite dans la loi la volonté exprimée par le peuple le 28 novembre.
Pas de politiquesL'UDC a aussi laissé planer le doute sur la participation au groupe de travail de ses fers de lance, dont Christoph Blocher. Si tel avait été le cas, la présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CCDJP) Karin Keller-Sutter avait déjà assuré qu'elle y serait aussi allée à la place du secrétaire de la conférence Roger Schneeberger.
Mais en fin de compte, plutôt que de politiques, le groupe de travail sera composé avant tout de juristes de l'administration. L'organe sera présidé par Heinrich Koller, ancien directeur de l'Office fédéral de la justice (OFJ), avocat et professeur de droit. Six personnes l'assisteront.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS