Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Créé il y a un an, le parti "La Gauche" recommande un double non lors du vote du 28 novembre sur le renvoi d'étrangers criminels. Il refuse l'initiative et le contre-projet, qualifiant la première de peste brune et le second de choléra.
En associant criminels et étrangers, l'UDC mène une campagne contraire aux droits de l'homme et aux valeurs les plus élémentaires d'un pays civilisé, écrit La Gauche dans un communiqué publié samedi aux Reussilles (BE). Au sujet du contre-projet, le parti considère que la forme change mais le fond demeure.
Selon lui, les deux projets visent à instaurer une justice qui mène une chasse ethnique ciblée, sans tenir compte du principe de proportionnalité et d'individualisation de la peine. Il souligne que l'extension "crasse et automatique" des expulsions est une "punition par association".
Le parti plaide pour davantage de justice sociale, de solidarité et de fraternité. "Nous ne rêvons pas de frontières totalement ouvertes mais nous refusons la haine et la xénophobie".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS