Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'UDC a consacré 4 millions de francs à la campagne sur le renvoi des étrangers criminels, a indiqué Christoph Blocher. Ce dernier, qui est l'un des vice-présidents du parti, n'a en revanche pas dévoilé sa propre contribution.
"Nous n'avons pas encore toutes les factures sur la table, mais je m'attends à ce que cela avoisine au total 4 millions", a indiqué le Zurichois dans une interview au "SonntagsBlick". Lui-même a mis la main au portemonnaie, car "la Suisse vaut cet investissement personnel".
Le camp socialiste avait accusé l'UDC d'avoir engagé entre 40 et 60 fois plus de moyens pour cette campagne. En réalité, cette proportion est plus proche de huit fois.
Le comité du double non, qui regroupait une majorité de la gauche, et celui du centre-droit en faveur du contre-projet ont consacré, selon diverses données de responsables parues dans la presse, environ un demi-million de francs dans cette campagne.
Sécurité - un thème porteurPour la suite, le président du parti Toni Brunner a déclaré au journal "Sonntag" que l'UDC a gagné avec la dernière votation une crédibilité supplémentaire sur le thème de la sécurité. Fort de cette assurance, le conseiller national saint-gallois a indiqué que son parti avait en réserve divers projets d'initiative concernant notamment les sans-papiers ou la naturalisation à l'essai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS