Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - BP a repris le forage de la dernière partie du puits de secours qui doit permettre aux ingénieurs de colmater de façon permanente le puits endommagé à l'origine de la vaste marée noire du golfe du Mexique. L'opération avait été interrompue il y a plus d'un mois, à l'approche d'une tempête tropicale.
De longues discussions sur le meilleur moyen de procéder ont ensuite retardé la reprise du forage. Thad Allen, responsable américain de la lutte contre la catastrophe, a donné son feu vert lundi à la reprise de ce forage après l'installation au cours du week-end d'un dispositif sur la tête de puits pour éviter tout problème de pression lors de l'opération de colmatage finale baptisée "bottom kill".
M. Allen a précisé qu'il faudrait quatre jours pour forer les 15 mètres restant verticalement et le 1,2 mètre restant horizontalement pour relier le puits de secours à celui endommagé à 5,5 km de profondeur.
"Une fois (les deux puits) reliés, du ciment et des matériaux seront injectés (...) pour achever l'isolement du puits", a indiqué BP dans un communiqué.
Le puits ne fuit plus depuis la mi-juillet, et une opération de cimentation avait déjà eu lieu il y a six semaines par au-dessus, mais M. Allen a insisté sur le fait que l'opération qui consiste à colmater le puits par en-dessous au niveau du gisement était toujours nécessaire.
L'explosion le 20 avril de la plateforme Deepwater Horizon exploitée par le géant pétrolier BP a provoqué l'écoulement de quelque 4,9 millions de barils de pétrole dans le golfe du Mexique, la pire marée noire américaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS