Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La presse dominicale suisse se penche sur une large palette de sujets, allant des requérants d'asile à la Grèce. Elle s'inquiète aussi du faible niveau des langues des futurs enseignants suisses, ainsi que du recrutement de l'Etat islamique en Suisse.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: La Suisse teste depuis un an un programme de FRONTEX, permettant de regrouper les renvois de réfugiés des pays membres de l'agence européenne pour la gestion des frontières. La Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) fera le bilan en novembre, explique son secrétaire dans Le Matin Dimanche. Le programme permet notamment de faire des économies sur les renvois, car le coût du transport d'un vol FRONTEX est compris dans la part du budget versé à l'agence par chaque Etat-membre.

NZZ am Sonntag: La Suisse n'a pu effectuer l'an dernier que 2600 des 14'900 renvois de demandeurs d'asile prévus par l'accord de Dublin dans les autres pays membres. Le taux de retour s'élève ainsi 17,7%, indique la NZZ am Sonntag, citant un rapport du Département fédéral de la justice. En 2013, il se montait à 43%. La plupart des refus venait d'Italie, les réfugiés n'y ayant jamais été enregistrés. De nombreux requérants d'asile, qui devaient être transférés, se sont par ailleurs cachés. La Confédération a également accordé moins de prises en charge dans le cadre de Dublin que l'année précédente.

Le Matin Dimanche: L'allongement de la durée des retards et des blocages de trains lors des pannes sur le réseau ferré des CFF s'explique par le manque de mécaniciens mobilisables, affirme le syndicat du personnel des transports (SEV) dans Le Matin Dimanche. Pour des raisons économiques, les CFF ont centralisé les équipes d'entretiens depuis 2000. Lorsque l'une d'entre elles est à l'oeuvre, il n'y en a plus d'autres de disponible. Les CFF doivent donc faire appel à des réservistes, qui peuvent se trouver parfois à des dizaines de kilomètres du lieu de l'incident.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: La Tunisie a déposé un recours contre le classement à Genève de l'enquête pour blanchiment et corruption visant la filiale suisse de HSBC. La démarche fait planer une menace sur le versement d'une réparation record de 40 millions de francs de la banque à l'Etat de Genève pour mettre fin à la procédure du ministère public. L'un des avocats de la Tunisie explique au Matin Dimanche que le classement de l'affaire risque de mettre en péril les droits de sa cliente dans d'autres procédures. Depuis la chute du président Ben Ali, 60 millions de francs restent bloqués en Suisse, dont une partie se trouve chez HSBC.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Les connaissances en français des futurs enseignants alémaniques sont très souvent défaillantes. A la Haute école pédagogique (HEP) de Berne, où la branche est obligatoire, la majorité des étudiants n'atteint pas le niveau requis, indiquent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. A Zurich, 15% des candidats ont échoué à leur examen l'an passé. En Suisse romande, les résultats ne sont guère plus brillants. Plus de 50% des candidats n'ont pas réussi le test d'allemand lors du premier semestre 2015 à la HEP BeJuNe.

SonntagsBlick: Deux femmes de Winterthour ont été invitées par un partisan de l'Etat islamique (EI) à se rendre en Syrie, affirme le SonntagsBlick. Elles devaient se marier dans le califat avec un homme, qui dirigeait un centre de sport de combat pour musulmans en Suisse, mais qui est entre-temps parti au Moyen-Orient. Plusieurs de ses élèves combattraient d'ailleurs dans les rangs des djihadistes, selon l'émission "Rundschau" de la télévision alémanique SRF. Les deux femmes ont rompu le contact. L'une d'elles a critiqué le groupe ultraradical. Elle a été immédiatement insultée par l'homme et menacée par d'autres membres de l'EI.

SonntagsZeitung: Suite à l'affaire kazakhe, impliquant la conseillère nationale Christa Markwalder (PLR/BE), l'UDC propose à nouveau d'abolir le secret des débats en commission parlementaire. Le parti a rédigé une initiative parlementaire, déclare son président Toni Brunner à la SonntagsZeitung. Le document veut rendre publics non seulement les protocoles, mais aussi les votes des membres de la commission et les documents des réunions. Seules exceptions, les secrets d'Etat et les questions de sécurité resteraient secrets.

Schweiz am Sonntag: Le ministre de la défense, Ueli Maurer, s'insurge contre les mesures d'économie dans l'armée. Cinq milliards de francs sont "absolument nécessaires", dit le conseiller fédéral UDC à Schweiz am Sonntag. Il affirme vouloir se battre pour empêcher les mesures d'économie. Une majorité du Parlement fédéral soutient un budget militaire de cinq milliards de francs, mais le gouvernement a annoncé la semaine dernière un plan d'austérité touchant tous les départements pour faire face à la forte dégradation des recettes fiscales ces prochaines années.

NZZ am Sonntag: Le gouvernement grec prévoit apparemment une amnistie fiscale qui aura un impact sur l'accord fiscal avec la Suisse, en cours de négociations. La convention fixe à 21% les taxes à payer pour les fraudeurs fiscaux grecs qui veulent régulariser leurs avoirs cachés en Suisse, selon la NZZ am Sonntag, qui cite des "sources bien informées". Mais le Parlement grec pourrait débattre d'une éventuelle amnistie en août. Il faudrait ensuite encore éclaircir quelques détails avec Berne.

ATS