Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un tribunal munichois a rejeté les prétentions de la cousine de Cornelius Gurlitt sur l'héritage du collectionneur allemand décédé l'année dernière. Il juge valable juridiquement le testament qui fait du Musée des Beaux-Arts de Berne le légataire universel.

L'arrêt publié jeudi n'est cependant pas encore exécutoire. La cousine de Cornelius Gurlitt Uta Werner peut encore faire recours auprès d'une instance supérieure. Elle dispose désormais d'un mois pour effectuer cette démarche. Ses avocats vont d'abord étudier l'arrêt avant de prendre une décision.

La cousine du collectionneur avait annoncé en novembre qu'elle faisait valoir son droit à l'héritage auprès du tribunal de Munich compétent en matière successorale. Cette action en justice avait bloqué le dossier, en particulier le début des travaux du centre de recherche du Kunstmuseum de Berne chargé de se pencher sur l'origine des oeuvres d'art.

La collection a été constituée par Hildebrand Gurlitt, marchand d'art en vue sous le régime nazi. Son fils Cornelius, mort en mai à Munich, avait choisi le Musée des Beaux-Arts de Berne comme légataire universel. L'héritage comprend plus de 1500 tableaux dont des oeuvres de Picasso, Renoir et Monet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS