Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Applied Materials annonce un plan de restructuration qui pourrait engendrer la réduction d'environ 250 postes au niveau mondial. Le site de Cheseaux-sur-Lausanne (VD), qui emploie 200 personnes, est concerné. Une procédure de consultation a été lancée.

La restructuration concerne la division Energy and Environmental Solutions (EES) active dans le domaine des installations solaires, un secteur en proie à des difficultés. Les réductions de postes concernent essentiellement les Etats-Unis et la Suisse, a annoncé jeudi l'entreprise.

A ce stade, Applied Materiels ne dit pas combien de postes sont menacés à Cheseaux-sur-Lausanne. Mais l'entreprise affirme vouloir maintenir sur le site une équipe de recherche "pour se concentrer sur le développement de nouveaux produits à la pointe du secteur".

Le géant américain va accélérer le transfert de sa production de Cheseaux vers l'Asie. "Si toute la production est concernée, cela représente la suppression de 150 à 170 emplois", a calculé Yves Defferrard, syndicaliste à Unia. Le syndicat et la commission du personnel ont rendez-vous vendredi avec la direction.

L'entreprise, fondée en 1984 sous le nom de HTC, est spécialisée dans la conception de machines à découper le silicium, pour l'industrie photovoltaïque notamment. En 2007, elle avait été rachetée par le groupe américain Applied Materials.

ATS