Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs incidents ont perturbé mardi le trafic ferroviaire dans le nord de la Suisse. Le plus important a touché les axes Zurich-Berne et Zurich-Bâle. Il est dû sans doute à un voyageur qui a tiré le frein d'urgence après être resté endormi au terminus.

Peu avant 8h00, un train RER quitte Zurich-Altstetten, gare terminus de sa ligne. Il se met ensuite en route pour Wettingen (AG), d'où il doit desservir une autre ligne. Resté endormi, un passager se réveille entre Dietikon et Schlieren (ZH) et se rend compte de la situation. Paniqué, il tire le frein d'urgence, a indiqué à l'ats un porte-parole des CFF.

Court-circuit

Par malheur, le freinage a lieu lors du passage du train sous un isolateur de section de la ligne de contact. Cela a provoqué un court-circuit et la chute d'une partie de la ligne de contact sur la voie.

Résultat: trois des quatre voies sont restées paralysées jusqu'en milieu d'après-midi, entraînant une demi-heure de retard environ par train. La ligne Intercity (IC) Genève - St-Gall et les ICN Genève - St-Gall et Lausanne - St-Gall ont notamment été concernés.

Jamais deux sans trois

Au total, 176 trains ont été touchés par l'incident. Deux des trois voies concernées ont pu être rouvertes vers 15h00. La troisième devait rester fermée jusqu'en fin de soirée.

Un malheur arrivant rarement seul, une ligne de contact en panne a perturbé le trafic sur le même axe en gare de Zurich-Altstetten dès 8h30. Le problème a heureusement été rapidement résolu.

Les pendulaires zurichois ont toutefois pu vérifier la règle du "Jamais deux sans trois!": un train en panne a en effet bloqué le tronçon RER souterrain entre Zurich-Stadelhofen et Stettbach en début de matinée.

ATS