Toute l'actu en bref

Plusieurs trains ont dû s'arrêter entre les gares samedi, mais la plupart des retards n'étaient pas causés par la météo (photo symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le trafic ferroviaire a connu des difficultés samedi en Suisse romande. Après des retards entre Sion et Martigny (VS) à cause d'un train bloquant la voie, la gare de Montreux (VD) n'a momentanément plus pu accueillir certains trains dans l'après-midi.

Le trafic ferroviaire entre Sion et Martigny sur la ligne Brigue - Lausanne a pu reprendre normalement avant 10h00. Les voyageurs ont dû compter sur des retards et des suppressions de train jusqu'en fin d'après-midi.

Les chutes de neige n'étaient apparemment pas en cause: le train bloquait la voie à cause d'un problème technique. Peu après 07h00, le convoi avec 125 passagers était paralysé entre Ardon et Sion.

A cause des retards, certains délégués qui se rendaient à l'assemblée de l'UDC au Châble (VS) n'ont pas pu prendre la correspondance souhaitée. Le conseiller fédéral Ueli Maurer, notamment, a dû prendre son mal en patience. L'assemblée du parti aussi, qui a débuté avec environ une heure de retard.

Avaries près de Montreux

Selon un communiqué des CFF reçu peu avant 13h00, la gare de Montreux a connu elle aussi un dérangement technique. En début d'après-midi, elle n'était ouverte au trafic ferroviaire que de façon restreinte. Le problème a été rapidement résolu, mais les usagers du rail ont dû subir des retards et des suppressions de trains.

Pour leur part, les trains régionaux entre Glion (VD) et Rochers-de-Naye étaient supprimés en matinée en raison d'un déraillement. Le site de l'exploitant de la ligne Montreux-Glion-Rochers de Naye, le groupe GoldenPass Services, évoquait une "avarie en gare de Glion".

Problème réglé à Chiètres

D'autres voies ferroviaires étaient bloquées par des trains ailleurs en Suisse. C'était le cas entre Chiètres (FR) et Berne, d'où des retards et suppressions de trains jusque vers midi, quand la circulation a repris son cours normal. Le trafic est demeuré paralysé entre Andermatt (UR) et le col de l'Oberalp jusqu'en fin d'après-midi, aucun service de remplacement n'étant possible.

ATS

 Toute l'actu en bref