Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Andy Murray (no 2) a enfin eu un match facile à Roland-Garros. Il a éliminé en trois sets, 6-1 6-4 7-6 (7/3), le Croate Ivo Karlovic (no 27) vendredi au 3e tour.

L'Ecossais avait peiné lors de ses deux premiers tours, en cinq sets chacun, pour éliminer - en deux jours - le Tchèque Radek Stepanek (ATP 128), un "ancien" de 37 ans comme Karlovic, puis l'inconnu français Mathias Bourgue (ATP 164). Vendredi, il s'est montré percutant sur ses jeux de retour, se procurant 10 balles de break et s'emparant à trois reprises de la mise en jeu adverse.

Ivo Karlovic (2m11) n'a pas servi suffisamment bien pour faire douter un relanceur de la trempe d'Andy Murray: il n'a passé que 64% de premières balles de service et n'a armé que 14 aces. Le Croate avait il est vrai également dû puiser dans ses réserves au tour précédent, lui qui s'était imposé 12-10 au cinquième set face à l'Australien Jordan Thompson.

Andy Murray aura subi vendredi un test idéal dans l'optique de son 8e de finale. Il retrouvera en effet dimanche un autre grand serveur mesurant plus de 2m, l'Américain John Isner (no 15), qui est venu à bout en cinq manches de l'inconstant cogneur russe Teymuraz Gabashvili (ATP 79). John Isner est plus solide qu'Ivo Karlovic en fond de court, même s'il ne semble pas capable de créer l'exploit face à Andy Murray sur terre battue dans un match au meilleur des cinq sets.

Adversaire désigné de Murray au stade des quarts de finale, Kei Nishikori (no 5) a connu à son tour des difficultés. Le Japonais a eu besoin de cinq sets pour se débarrasser de l'imprévisible gaucher espagnol Fernando Verdasco (ATP 52), battu 6-3 6-4 3-6 2-6 6-4. Sa tâche s'annonce tout autant compliquée au tour suivant, où il retrouvera le Français Richard Gasquet (no 9).

ATS