Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lisbonne - Les dirigeants de l'OTAN se retrouvent vendredi à Lisbonne pour un sommet de deux jours. Ils devraient décider le retrait d'ici à 2014 du gros de leurs troupes d'Afghanistan et la mise en place d'un bouclier antimissile en Europe.
Les Etats-Unis et leurs 27 alliés vont entériner l'afghanisation progressive des opérations militaires à partir du premier semestre 2011. Cette "transition", c'est-à-dire le transfert progressif des responsabilités à l'armée afghane, doit s'achever fin 2014.
Présente en Afghanistan depuis 2003, jamais l'Alliance atlantique n'a mené une intervention armée aussi importante, aussi longue et aussi loin de ses bases traditionnelles, avec des pertes croissantes (650 morts dans ses rangs déjà cette année).
Les autres grands thèmes sont la défense antimissile en Europe, la rénovation de l'OTAN et la relance de la coopération avec la Russie.
Vendredi, les chefs d'Etat et de gouvernement commenceront par débattre d'un nouveau "concept stratégique", qui doit servir d'ordre de mission à l'Alliance pour les 10 prochaines années.
Outre les dures leçons tirées de l'expérience afghane, il y sera question de s'organiser pour faire face aux menaces nouvelles: terrorisme, cyberguerre, piraterie, ou prolifération balistique et nucléaire.
Les 28 alliés doivent adopter la décision de principe de se doter d'un bouclier antimissile pour protéger le territoire européen. Ils vont aussi entériner une forte cure d'amaigrissement des structures permanentes de l'OTAN, qui se traduira par une réduction d'un tiers de ses 20.000 civils et militaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS