Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Des incidents ont éclaté pour la troisième journée consécutive jeudi dans le centre de Lyon, où les forces de l'ordre ont déployé les grands moyens. Dix-huit personnes ont été arrêtées. Plus tôt dans la journée, un nouveau dépôt de carburant a été débloqué.
Dans la ville de Lyon, des jeunes se sont à nouveau livrés par petits groupes à des jets de projectiles et à des dégradations de voitures et de mobilier urbain. A la demande de la préfecture, les transports en commun ont interrompu leurs rotations dans le centre-ville, où des boutiques ont été pillées mardi.
Les forces de l'ordre ont mis en place des canons à eau. Le préfet a présenté les "casseurs" comme des banlieusards sans lien avec les lycéens manifestant contre le projet gouvernemental de réforme des retraites.
A Toulouse, de 8000 à 35'000 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont défilé jeudi, les mêmes chiffres qu'une semaine plus tôt. Selon la préfecture, 2500 lycéens et étudiants participaient à ce défilé, encadrés par les services d'ordre des syndicats.
Raffineries toujours en grève
Plus tôt dans la matinée, un dépôt pétrolier a été débloqué, a déclaré jeudi le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. Sept dépôts avaient déjà été débloqués la nuit précédente. La France compte 219 dépôts pétroliers dont 96 sont considérés comme prioritaires.
Les 12 raffineries du pays ont reconduit jeudi la grève dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraite, a annoncé la CGT.
La situation reste préoccupante sur le front des stations-service avec plus d'un quart toujours à sec, selon les comptes du gouvernement.
"Il y a plusieurs semaines de réserves de carburant dans les dépôts", a de son côté assuré Brice Hortefeux, écartant tout risque de pénurie à court terme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS