Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Retraites en France: Nicolas Sarkozy justifie la manière forte

Paris - Le gouvernement français a demandé jeudi au Sénat de recourir à la procédure dite du "vote bloqué" afin d'accélérer les débats sur la réforme des retraites. Le président Nicolas Sarkozy a justifié la manière forte, alors que de nombreuses stations-services étaient à sec et que les syndicats ont annoncé deux autres journées d'action.
Résolus à poursuivre la contestation au-delà du vote du projet par le Sénat attendu cette semaine, les syndicats ont décidé de mener deux nouvelles journées d'action le 28 octobre (grèves et manifestations) et le 6 novembre (manifestations seules), a indiqué à l'AFP l'un des participants à une réunion intersyndicale.
Misant de son côté sur un essoufflement du mouvement si le texte déjà voté par l'Assemblée nationale est adopté par le Sénat, le gouvernement a demandé aux sénateurs un "vote unique" pour accélérer les débats.
Cette procédure, prévue par l'article 44 de la Constitution et qui permet d'écourter les débats et a été dénoncée comme un "coup de force" par les socialistes, devrait permettre de parvenir à l'adoption avant le week-end.
ManifestationLe président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), avait toutefois à diverses reprises dit qu'il laisserait "le débat aller à son terme" et affirmé qu'il n'aimait pas "utiliser ce type de procédure".
Pendant ce temps, la mobilisation s'est maintenue dans les lycées et les raffineries.
A la veille des vacances de la Toussaint, des milliers de lycéens et étudiants ont encore manifesté et plus de 300 lycées étaient "perturbés" (environ 7 % des établissements) ainsi qu'une dizaine d'universités (sur 83).
Des incidents ont à nouveau eu lieu à Lyon, avec dégradations et jets de projectiles des jeunes sur les forces de l'ordre qui ont riposté à coups de grenades lacrymogènes. Echauffourées et bousculades sont intervenues sur l'île de Corse (sud) ou à Poitiers (centre-ouest). Des ponts ou des routes ont été bloqués.
Une grosse centaine de cheminots ont eux manifesté près du siège de l'UMP à Paris.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.