Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Reuge, ici son directeur général Kurt Kupper, produit notamment des pièces sur mesure pour des sociétés et des gouvernements.

Reuge

(sda-ats)

Fondé en 1865, Reuge a dû s'adapter en conciliant son savoir-faire traditionnel avec une demande plus "moderne". La manufacture vaudoise de boîtes à musique mise sur le haut de gamme, avec le service qui va avec.

"Nous sommes à la fois une société très ancienne, et nous nous levons à la fois chaque matin comme si c'était une start-up, parce qu'il faut que nous soyons dynamiques", explique le directeur général Kurt Kupper lors d'un entretien accordé à l'ats pendant Baselworld.

"Nous faisons aujourd'hui des produits non seulement développés et montés à Sainte-Croix (VD), mais nous prenons aussi en considération les différentes cultures de nos clients, qui sont très internationaux", relève le dirigeant, arrivé en 2006 à la tête de l'entreprise sise sur le balcon du Jura.

Des pièces sur mesure sont produites notamment pour les sociétés et les gouvernements. "La boîte à musique a l'avantage d'être un cadeau qui reste pour toujours", estime M. Kupper. "Si je vends un produit qui n'est pas utile, il doit être émotionnel. Nous devons faire plaisir au coeur", ajoute-t-il.

Des collaborations sont en outre mises en oeuvre "pour rester ouvert", par exemple avec l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL). Reuge produit aussi, entre autres, des écrins pour certaines montres haut de gamme.

Large gamme de prix

Au niveau géographique, la firme du Nord vaudois mise en particulier sur l'Asie et le Moyen-Orient, de la Russie jusqu'au Japon. La Suisse reste aussi un marché important. "Mais en réalité, de nombreuses pièces partent ensuite dans différents pays", note M. Kupper. Employant une trentaine de personnes - en majorité dans la production -, la firme vend environ 10'000 pièces par année.

Les prix varient de 290 francs à 1,5 million pour des objets plus rares. "Je viens de vendre la pièce à 1,5 million en Asie", une tabatière à oiseau chanteur en or blanc, sourit Kurt Kupper. Avant de préciser: "Une boîte à musique coûte au maximum 200'000 francs. Après, la différence, à un certain point, provient de la valeur de l'or et autres, ce n'est pas au niveau de la manufacture."

Durant Baselworld, Reuge dispose d'un espace d'exposition provisoire situé à une cinquantaine de mètres de l'entrée principale du salon. "C'est moins cher au niveau espace et prix. Deuxièmement, ici, nous pouvons faire écouter les boîtes à musique" hors du bruit inhérent à la foire, argumente le dirigeant concernant ce choix d'emplacement. Il peut aussi offrir un service différent après 18h00, quand les halles de Baselworld ferment leurs portes.

Niveau services, un nouveau site internet est par ailleurs imminent, avec une fonction de e-commerce qui permettra d'acheter les boîtes à musique au prix public recommandé. "On essaie d'avoir le juste milieu entre être disponible quand les clients en ont envie, et proposer des services dans les magasins", explique Kurt Kupper.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS