Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les 2000 personnes du programme-test du revenu de base seront choisies au hasard parmi l'ensemble de la population finlandaise (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le gouvernement finlandais, qui souhaite tester dès 2017 le versement d'un revenu de base à chaque citoyen sans conditions, a annoncé jeudi qu'il avait fixé un montant de 560 euros par mois. Les Suisses ont rejeté en juin dernier le revenu de base inconditionnel.

Le projet finlandais faisait partie des promesses électorales du premier ministre centriste Juha Sipilä, en fonctions depuis mai 2015. Il espère ainsi stimuler l'emploi et simplifier le système de prestations sociales.

Jeudi, le ministère des affaires sociales et de la santé a indiqué qu'il soumettait à enquête publique jusqu'au 9 septembre un projet de loi qui permettrait de mener ce test sur 2000 personnes en âge de travailler, choisies au hasard parmi l'ensemble de la population.

Promouvoir l'emploi

"Au moment d'évaluer les effets du revenu de base, le groupe-test serait comparé avec un groupe de contrôle composé de personnes du même type que le groupe visé mais ne recevant pas de revenu de base", a-t-il expliqué.

"Le premier but de l'expérience du revenu de base est de promouvoir l'emploi", a poursuivi le ministère. Mais l'exécutif souhaite aussi "réduire la bureaucratie et simplifier le système complexe des aides sociales d'une manière viable pour les finances publiques".

Le revenu de base est une réforme radicale, qui a ses partisans aussi bien à gauche, chez ceux qui appellent l'État-providence à assurer à tous un niveau de vie décent, que parmi les libéraux, dont certains défendent une remise à plat d'une protection sociale pouvant dans certains cas dissuader de chercher un emploi.

M. Sipilä, ancien homme d'affaires, est convaincu qu'il doperait la création d'entreprises.

La Finlande pourrait être le premier pays européen à tester cette réforme au niveau national. En juin, les citoyens suisses avaient rejeté, à une large majorité (77%), une initiative populaire pour un revenu beaucoup plus élevé, de 2500 francs par mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS