Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La perte nette essuyée l'an dernier par lastminute.com group reflète notamment une amende de 2,4 milllions d'euros infligée par l'autorité italienne de la concurrence.

lastminute.comgroupe

(sda-ats)

Comme attendu, lastminute.com group a plongé dans le rouge en 2017. Sous le poids des coûts de promotion de ses marques, notamment, le voyagiste en ligne tessino-néerlandais, qui porte désormais le nom lmgroup, a essuyé une perte nette de 7,8 millions d'euros.

L'exercice 2016 s'était achevé sur un bénéfice net de 6,7 millions d'euros (7,8 millions de francs), rappelle mercredi l'entreprise sise à Amsterdam et Chiasso, confirmant l'avertissement sur résultat publié début février. Outre des frais de marketing en hausse de 6 millions sur un an, la perte reflète plusieurs effets exceptionnels.

En janvier dernier, l'entreprise s'est vue infliger une amende de 2,4 milllions d'euros par l'autorité italienne de la concurrence. La sanction a été entièrement comptabilisée sur l'exercice 2017. De plus, les marges se sont contractées de 1,5 million dans l'activité médias, en raison d'une baisse de fréquentation des sites internet.

Enfin, le résultat de la destination Italie a eu un impact négatif de 3 millions d'euros sur l'excédent brut d'exploitation (EBITDA). Ce dernier, qui était ressorti à 28,6 millions en 2016 a ainsi dégringolé à 8,5 millions. Ajusté des éléments exceptionnels, il a chuté de 11,7 millions à 16,9 millions.

Revenus en baisse

Le chiffre d'affaires s'est quant à lui contracté de 1% à 258,8 millions d'euros. Les revenus de base du groupe, réalisés dans les activités de ventes de vols, de voyages à forfaits, ainsi que dans les segments des bases de données (meta) et des services publicitaires sur internet (media), ont atteint 251,3 millions, contre 247,5 milllions en 2016.

Sur l'exercice sous revue, les ventes de billets d'avions, activité historique de lastminute.com, ont représenté 41% du total. La part du chiffre d'affaires engrangé dans les voyages à forfait a bondi dans le même temps à 31%. En 2014, ces deux segments contribuaient à respectivement 74 et 13% de l'ensemble des revenus.

Pur spécialiste de la vente en ligne de billets d'avion, lmgroup a repositionné ses affaires au cours des deux dernières années, se muant en un fournisseur complet de solutions pour les voyages. L'an dernier, le groupe a acquis le métamoteur de recherche et comparateur de prix d'hôtels hotelscan ainsi que le voyagiste en ligne allemand Comvel.

Nouveau changement de nom

Si le groupe adopte la raison sociale lmgroup pour la société holding néerlandaise chapeautant l'ensemble de son activité, l'ex-Bravofly Rumbo conserve cependant la marque lastminute.com. Celle-ci regroupe les segments OTA (ventes de billets d'avion et de voyages), meta et media.

Fabio Cannavale, actuel directeur général du groupe prend la direction de lmgroup, alors que le chef des opérations, Marco Corradino, assumera celle de lastminute.com. L'entreprise cotée à la Bourse suisse depuis 2014 et dont les origines remontent à la fondation en 2004 du moteur de recherche de vols Volagratis en Italie, lequel a quitté Milan pour Chiasso deux ans plus tard, entend toujours racheter 15% de ses titres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS