Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Voici les titres de la presse de ce dimanche. Les informations ci-dessous n'ont pas été confirmées.

"Le Matin Dimanche"/"SonntagsZeitung":

Alors que la menace terroriste augmente, le Service de renseignements de la Confédération (SRC) contrôle de moins en moins les requérants d'asile. En 2009, le Secrétariat d'Etat aux migrations a transmis 2250 dossiers aux agents fédéraux chargés de trouver des extrémistes potentiellement dangereux, soit 14% des demandes d'asile. Quatre ans plus tard, seuls 661 dossiers ont été envoyés, soit 3% des demandes d'asile. Certains cas provenant de pays à risque échapperaient au contrôle du SRC, tout comme les admissions provisoires.

"Le Matin Dimanche":

La direction de l'UDC a demandé à ses sections cantonales de lui soumettre des candidatures pour pourvoir un deuxième siège au Conseil fédéral lors du renouvellement de l'exécutif en décembre. Deux favoris se dégagent: les conseillers nationaux Albert Rösti et Heinz Brand. Bien qu'ayant de fortes chances d'obtenir suffisamment de voix dans leur camp et dans ceux de leurs adversaires politiques, le chemin pour le gouvernement leur est toutefois actuellement barré par les ministres Simonetta Sommaruga et Eveline Widmer-Schlumpf, la première venant de Berne comme M. Rösti et la seconde des Grisons comme M. Brand.

"Le Matin Dimanche":

Le Nouveau mouvement européen suisse (Nomes) propose d'amender l'article constitutionnel 121a, qui a introduit les contingents de travailleurs étrangers en Suisse après la votation du 9 février 2014, pour en exclure son application aux pays de l'UE. "Nous ajoutons un scénario dans la boîte à idées des parlementaires fédéraux", explique le coprésident du Nomes, François Cherix. Les propositions déjà faites, dont l'initiative Rasa, qui veut supprimer l'article, "permettent de donner des signaux, mais ne résolvent pas le problème de fond", ajoute-t-il.

"NZZ am Sonntag":

Le président du PDC, Christophe Darbellay, pose des conditions à une participation à la rencontre de lundi entre son parti, l'UDC et le PLR en vue d'une alliance bourgeoise. Le conseiller national valaisan attend de l'UDC des concessions sur l'Europe. Il se dit prêt à se rendre à la réunion que l'UDC a proposée afin de dérégulariser l'économie pour faire face au franc fort. "Mais je tiens à préciser une chose: nous ne venons pas pour simplement approuver le programme de l'UDC", prévient-il.

"Schweiz am Sonntag":

Jamais autant de citoyens européens ont obtenu de permis de travail de longue durée en Suisse que l'an dernier. Les autorités ont délivré 65'500 permis B en 2014. Elles en avaient donné 5000 de moins en 2013 et 13'000 de moins en 2010. Une des raisons serait que huit pays de l'UE, comme la Pologne, la République tchèque et la Hongrie, ne tombent plus sous le coup de la clause de sauvegarde. Les ressortissants de ces Etats ont compensé la légère baisse de l'immigration des anciennes nations de l'UE.

"SonntagsZeitung":

Le Ministère public de la Confédération a inculpé l'ancien chef de l'administration fédérale des contributions de trafic d'influence et de corruption. Deux autres personnes, dont l'une est encore active dans une entreprise informatique, sont également poursuivies. L'affaire concerne le projet informatique Insieme, abandonné en 2012 et qui a coûté 116 millions à la Suisse. Selon l'accusation, l'ex-fonctionnaire était invité à des repas et à des événements en échange de contrats. Pour les accusés, il s'agissait de "bagatelles".

"NZZ am Sonntag"/"Schweiz am Sonntag":

Le patron du fabricant de trains Stadler Rail, Peter Spuhler, envisage de faire recours, si son concurrent Bombardier devait obtenir le contrat pour la construction de 70 nouveaux tramways de Zurich. L'émission "Rundschau" de la télévision alémanique SRF a rapporté, citant un rapport secret, des irrégularités présumées et une préférence pour le constructeur canadien. M. Spuhler attend une clarification immédiate de la part des autorités zurichoises. Si les allégations s'avéraient vraies, il exige un nouvel appel d'offres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS