Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La presse dominicale livre de nouveaux détails sur les affaires secrètes de l'ancien directeur général de Raiffeisen, Pierin Vincenz (Archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

La privatisation de la production des ferments lactiques, mais aussi l'affaire Pierin Vincenz ou encore un désaccord entre le conseiller fédéral Ueli Maurer et son parti l'UDC occupent la presse dominicale. Voici les titres de ces informations non confirmées à l'ats:

Le Matin Dimanche: La Confédération prévoit de confier dès l'an prochain au secteur privé la production hautement stratégiques des ferments lactiques, nécessaires à la fabrication du fromage, rapporte La Matin Dimanche. Craignant une reprise par une entreprise étrangère, l'association faîtière des fromagers suisses, Fromarte, s'est alliée à celle des producteurs de lait et aux interprofessions fromagères. Les négociations sont sur le point d'aboutir. "Tout le monde y gagnera", déclare dans le journal Michael Gysi, directeur de la station fédérale de recherche Agroscope à Liebefeld (BE), qui détient plus de 10'000 isolats de bactéries récoltés en Suisse depuis des décennies. "La Confédération gardera les activités de recherche et la branche fromagère pourra investir dans de nouveaux moyens de production".

SonntagsZeitung/SonntagsBlick: Les affaires secrètes de l'ancien patron de Raiffeisen, Pierin Vincenz, lui ont rapporté quelque 4,7 millions de francs, révèle la SonntagsZeitung. Il devrait également toucher une indemnité de départ de 2,5 millions de francs. Le président de la banque, Johannes Ruegg-Stürm, aurait en outre essayé de le faire engager comme consultant pendant cinq ans après son départ, avec 500'000 francs d'honoraires par an à la clé. Le conseil d'administration a toutefois refusé le mandat. M. Vincenz, qui fait l'objet d'une procédure pénale pour gestion déloyale, nie avoir agi illégalement.

Selon le SonntagsBlick, l'ex-chef de Raiffeisen et son partenaire en affaires, Beat Stocker, tous deux placés en détention préventive, ont tenté dès le début d'empêcher la couverture médiatique sur les transactions controversées et menacé de répercussions juridiques. Le site d'informations en ligne Inside Paradeplatz a, par exemple, été victime de nombreuses manoeuvres juridiques, mais aucune plainte n'a été déposée à l'encontre de la plate-forme.

SonntagsBlick: Le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer trouve l'initiative de son parti visant à supprimer la libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE) trop extrême, affirme le SonntagsBlick. Le ministre des Finances a fait cette déclaration en marge des festivités commémorant la création de l'UDC Berne. Cependant, le Zurichois estime très important pour la place économique, que l'on pense aux ressources pour le marché du travail et à sa gestion.

Le Matin Dimanche: Le rapport d'investigation de la brigade financière de la police vaudoise critique ouvertement l'attitude de la Caisse cantonale de chômage du canton de Vaud (CCC) dans la vaste arnaque financière qui touche les indemnités en cas d'insolvabilité, affirme Le Matin Dimanche. Les enquêteurs dénoncent les carences en matière de contrôle des demandes d'indemnités. Ils pointent aussi le fait qu'une seule personne traitait les dossiers et que celle-ci ne disposait pas des moyens utiles pour effectuer les vérifications de base. Des entreprises de construction ont multiplié les faillites pour obtenir des indemnités. Près de 3 millions de francs auraient ainsi été subtilisés entre 2012 et 2016. Seize personnes, quatorze patrons et deux syndicalistes, ont été arrêtées.

NZZ am Sonntag: La charge fiscale sur les salaires a nettement diminué ces dernières années en Suisse, selon la NZZ am Sonntag, qui s'appuie sur des évaluations de l'administration fédérale des contributions. La baisse depuis 2005 pour une personne mariée sans enfant avec un revenu brut de 100'000 francs atteint en moyenne 12%. Il existe cependant de grandes disparités entre les cantons. A Zoug, la charge fiscale est passée de 6000 francs à moins de 4000 francs. A Neuchâtel, le même contribuable doit verser plus de trois fois cette somme au fisc, soit environ 14'000 francs. Les bas revenus profitent encore plus de la diminution des impôts depuis 2005. La baisse moyenne est de 20% pour un salaire brut de 50'000 francs.

NZZ am Sonntag: Les CFF mènent un projet sur l'occupation des trains, rapporte la NZZ am Sonntag. Une nouvelle technologie doit indiquer aux passagers les parties du convoi les moins occupées. Mais le système requiert plus de données des passagers pour fonctionner correctement. Le chef des CFF veut ainsi lancer des offres plus avantageuses contre l'échange de données sur les trajets effectués par les voyageurs. "Nous devons mener de nouvelles discussions sur les droits des clients et mieux compenser les retards qu'avec un bon pour un café", déclare-t-il dans le journal. Actuellement, un détenteur d'abonnement ne peut pas prouver qu'il était dans un train en retard. S'il avait enregistré son voyage, il pourrait prétendre à une compensation, explique. M. Meyer.

SonntagsBlick: Les foyers suisses possèdent de plus en plus d'armes à feu enregistrées, révèle le SonntagsBlick. Selon la plate-forme intercantonale, 865'000 armes sont actuellement enregistrées, soit environ 73'000 de plus qu'il y a un an. Il y a quelques années, le Département fédéral de la justice répertoriait seulement 600'000 armes à feu.

SonntagsBlick/SonntagsZeitung: Vingt-sept auteurs d'infractions graves ont bénéficié d'une libération conditionnelle de l'internement ces quatorze dernières années en Suisse, indiquent le SonntagsBlick et la SonntagsZeitung, qui se réfèrent à une étude de l'université de Fribourg et de l'office bernois de la justice. Selon les auteurs de l'enquête, le nombre moyen de deux condamnés libérés par an est négligeable et ne représente qu'environ 2% des personnes internées. La majorité des auteurs, dont la libération est en cours d'examen, restent enfermés. En détention normale, le taux d'approbation se monte à 73%.

SonntagsBlick: La Direction du développement et de la coopération (DDC) a décidé de passer à la loupe toutes ses organisations partenaires en raison des accusations d'abus révélées au sein d'Oxfam, affirme le SonntagsBlick. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a déclaré au journal qu'il examine les règles de conduite, les mesures de prévention et les mécanismes de conformité de ces agences. "Il est important d'utiliser ces cas comme une opportunité de vérifier les mécanismes existants et de les améliorer si nécessaire", explique le DFAE.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS