Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Revue de presse du dimanche 2 décembre 2018

Si les Suisses pouvaient élire les deux nouveaux conseillers fédéraux, une majorité d'entre eux soutiendrait la candidate du PLR Karin Keller-Sutter (SG), indique la SonntagsZeitung. Du côté PDC, la conseillère nationale valaisanne Viola Amherd est acclamée par 26% des Suisses (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les suites du voyage de Pierre Maudet à Abou Dhabi, mais aussi la double élection au Conseil fédéral mercredi et l'accord-cadre entre la Suisse et l'UE font les titres de la presse dominicale. Voici quelques-unes de ces informations non confirmées à Keystone-ATS:

Le Matin Dimanche: Le PLR Suisse envisage de réclamer à sa section genevoise l'exclusion de Pierre Maudet, mis en prévention pour acceptation d'un avantage dans le cadre d'un voyage à Abou Dhabi en 2015, si le conseiller d'Etat genevois ne démissionne pas avant janvier, rapporte Le Matin Dimanche. "Selon les décisions qui seront prises par Pierre Maudet, nous pouvons imaginer que ce soit l'étape suivante", déclare dans le journal le conseiller national Philippe Bauer (PLR/NE), rapporteur de la section latine du groupe parlementaire. Ce sera à la conférence des présidents du PLR de se prononcer. La prochaine séance est prévue le 11 janvier. D'après les statuts du parti, cette instance peut proposer l'exclusion d'un membre à un parti cantonal. "Le parti fédéral ne dispose pas de beaucoup d'autres possibilités", précise M. Bauer. Le comité directeur du PLR Suisse s'est prononcé mercredi à l'unanimité pour une démission de M. Maudet, qui refuse de partir. Le comité directeur du PLR Genève doit valider ou non lundi l'appel à la démission lancé par la présidence.

SonntagsZeitung/Le Matin Dimanche: Si les Suisses pouvaient élire les deux nouveaux conseillers fédéraux devant remplacer Doris Leuthard (PDC/AG) et Johann Schneider-Ammann (PLR/BE), qui se retirent à la fin de l'année, une majorité d'entre eux soutiendrait la candidate du PLR Karin Keller-Sutter (SG), indique la SonntagsZeitung. L'actuelle présidente du Conseil des Etats obtiendrait 59% des voix, selon un sondage Tamedia. Son rival, le conseiller aux Etats Hans Wicki (PLR/NW), ne recueillerait que 9% des suffrages. Du côté des candidats PDC, le score est plus serré, la conseillère nationale valaisanne Viola Amherd étant acclamée par 26% des Suisses, contre 24% pour la conseillère d'Etat d'Uri Heidi Z'graggen.

Pour Le Matin Dimanche, Mme Amherd devrait l'emporter mercredi face à Mme Z'graggen devant l'Assemblée nationale. Se basant sur des déclarations politiques, d'analyses d'élus de différents partis et de spécialistes de la politique fédérale, la Valaisanne devrait obtenir au pire 116 voix et au mieux 147. La fourchette de sa rivale uranaise oscille entre 99 et 130 suffrages. Comme il faut 124 voix pour être élu, il existe 24 scénarios dans lesquels Viola Amherd gagne, contre huit favorables à Heidi Z'graggen, ce qui correspond à 75% de chance de victoire pour la première contre 25% pour la seconde. Du côté du PLR, le journal envisage une victoire de Karin Keller-Sutter dès le premier tour.

NZZ am Sonntag: Le ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, et la ministre de l'énergie, Doris Leuthard, ont exhorté le Conseil fédéral à accepter l'accord-cadre négocié avec l'Union européenne (UE) lors de la dernière séance de l'exécutif fédéral vendredi, affirme la NZZ am Sonntag, citant plusieurs sources. La majorité des sept conseillers fédéraux l'a toutefois rejeté. Le gouvernement essaie de gagner du temps pour poursuivre les négociations avec Bruxelles et de remettre sur le tapis les mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes (protection contre la sous-enchère salariale) et la directive sur la citoyenneté européenne (élargissement du droit à l'aide sociale pour les citoyens de l'UE), écrit le journal. Il est toutefois peu probable que cette tactique réussisse, ajoute-t-il, soulignant que si le Conseil fédéral rejette l'offre de l'UE, les négociations échoueront.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung/SonntagsBlick: Le scandale des implants médicaux défectueux prend de l'ampleur en Suisse. Selon le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung, un disque intervertébral factice aurait été utilisé non seulement à l'hôpital de Salem à Berne, mais aussi dans des cliniques à Zurich et Lucerne. Une patiente explique aux journaux que la prothèse s'est incrustée dans la vertèbre inférieure, provoquant d'intenses douleurs. D'après le SonntagsBlick, qui se réfère au registre suisse des implants SIRIS, 1,9% des opérations de pose de prothèse à la hanche doivent être corrigées après un an. Dans le cas des implants aux genoux, ce nombre monte à 2% après 24 mois. Pour des experts, les opérations ratées à la hanche et aux genoux coûteraient quelque dix millions de francs chaque année.

SonntagsZeitung: Près d'une semaine après un incendie dans un immeuble à Soleure qui a fait sept morts, tous des requérants d'asile, la SonntagsZeitung rapporte que les cantons ont assoupli la protection contre les incendies pour les réfugiés. La décision a été prise en décembre 2015, au plus fort de la crise migratoire en Europe. Les cantons cherchaient alors désespérément des logements. L'organisme compétent, l'accord intercantonal sur l'élimination des entraves techniques au commerce AIETC, a adapté la réglementation. "L'AIETC reconnaît que ces dérogations ne garantissent pas le même niveau de protection individuelle que l'objectif fixé dans la réglementation en matière de protection contre l'incendie", déclare une responsable de l'organisme dans le journal. Elle explique que la décision avait été prise dans une situation de crise. Les modifications étaient initialement limitées à deux ans, mais elles ont été prolongées en 2017.

SonntagsBlick: La Suisse n'a pas restitué à l'Egypte une vingtaine de biens culturels archéologiques, comme l'avait annoncé l'Office fédéral de la culture, mais plutôt du toc vendu aux touristes, rapporte le SonntagsBlick. Selon le journal, un expert a conclu que "les 25 objets sont clairement des imitations modernes bas de gamme". Il ajoute que la restitution est une perte de temps et d'argent.

SonntagsZeitung: Le groupe Visana, qui a repris l'assureur maladie et accidents zurichois Galenos, et ce dernier n'ont pas annoncé toute la vérité jeudi, en taisant le fait qu'il s'agissait d'une vente d'urgence forcée, affirme la SonntagsZeitung. Pendant des années, la couverture de deux produits d'assurance complémentaire de Galenos présentait des lacunes. La FINMA, l'autorité suisse de surveillance, exigeait un assainissement, faute de quoi la direction de l'assureur zurichois devait vendre la compagnie d'assurances. Si une telle transaction n'avait pas été prise, Galenos était menacé de liquidation, ce qui aurait entraîné la perte de la couverture pour ses quelque 7000 assurés.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.