Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sept personnes sur quatorze sont mortes sur le Pigne d'Arolla (archives).

KEYSTONE/EPA VALAIS KANTON POLICE/VALAIS KANTON POLICE / HANDOUT

(sda-ats)

Le drame de la montagne à Arolla, mais aussi le scandale CarPostal et l'achat de nouveaux avions de combat pour l'armée suisse occupent la presse dominicale. Voici quelques-uns des titres non confirmés à l'ats:

NZZ am Sonntag/SonntagsBlick/Le Matin Dimanche: Une semaine après le drame de la montagne au-dessus d'Arolla (VS), qui a fait sept morts, la polémique autour du guide décédé s'amplifie. Un survivant a raconté à la NZZ am Sonntag que leur accompagnateur était complètement perdu après que la météorologie est devenue mauvaise. Il n'avait pas de GPS, son téléphone satellitaire ne fonctionnait pas et aucune réservation n'avait été faite à la cabane de montagne, explique l'Italien Tommaso Piccoli.

Le responsable de la sécurité dans le sport de montagne auprès du Club alpin suisse, Ueli Mosimann, remarque, lui, auprès du SonntagsBlick, que les groupes de randonneurs sont toujours plus grands sur les sentiers de montagne. Les gens, qui réservent une aventure, remettent leur vie entre les mains d'un seul guide, ajoute-t-il. Pour Michael Wicky, le patron de l'organisateur de sport en montagne Bergpunkt.ch, un groupe ne devrait pas dépasser un certain nombre de participants pour des raisons de sécurité.

Mais selon Le Matin Dimanche, le phénomène météorologique, appelé le mur de foehn, est la clé pour comprendre le drame. "Quand vous êtes pris là-dedans (...) c'est comme nager dans des eaux démontées et troubles", déclare le directeur de l'Association suisse des guides de montagne, Pierre Mathey. Le météorologue Robert Bolognesi explique que "les températures chutent sous l'effet du vent et la neige s'infiltre partout. Sans masque, on n'y voit rien". D'après le journal, deux cordées auraient, le même jour, évité la tempête en partant plus tôt, alors que deux autres, vraisemblablement retardées, auraient fait demi-tour.

SonntagsZeitung: Le rapport d'enquête de La Poste sur l'affaire CarPostal, accusé de manipulations comptables, ne devrait pas être publié complètement, affirme la SonntagsZeitung. Selon le journal, l'entreprise va cacher des chapitres entiers, noircir des passages ou pourrait même ne livrer qu'un résumé. Une porte-parole du géant jaune a expliqué que La Poste devait respecter la procédure pénale et les obligations en matière de droit du travail. Plusieurs politiciens interrogés par la SonntagsZeitung hurlent à la "censure", craignant que les informations sur les responsables du scandale ne soient cachées. Le conseiller national Philipp Hadorn (PS/SO) demande à La Poste de revoir ses plans. Selon lui, le rapport doit clairement montrer les responsabilités, notamment celle de la directrice de La Poste, Susan Ruoff, et celle du chef de CarPostal, Daniel Landolf. Les premiers résultats de l'enquête sont attendus au premier semestre.

SonntagsBlick: L'armée suisse pourrait économiser jusqu'à un milliard de francs lors de l'achat de nouveaux avions de combat, si elle renonçait aux commandes compensatoires, affirme le patron du constructeur aéronautique suisse Pilatus, Oskar J. Schwenk, dans le SonntagsBlick. Pour réaliser une telle économie, "nous devons renoncer à une commande pour la Suisse et acheter à l'usine", explique-t-il. "Quand Pilatus construit des avions d'entraînement pour d'autres armées et doit accorder des affaires compensatoires, on augmente le prix d'achat de 15 à 20%", ajoute-t-il. Il dit ne pas être intéressé par de telles contreparties.

Le Matin Dimanche: La police fédérale suisse (fedpol) ne reste pas les bras croisés face aux criminels qui sévissent sur Internet, affirme sa directrice Nicoletta della Valle dans Le Matin Dimanche. Selon elle, fedpol surveille également le Darknet. Concernant l'augmentation des offres illégales sur Internet, notamment de la vente de drogue, Mme della Valle remarque que les criminels ont vu qu'il y avait de l'argent à se faire. "Nous utilisons tous les possibilités offertes par Internet (...) Pourquoi en irait-il différemment des criminels?", ajoute-t-elle, soulignant que le réseau est beaucoup moins dangereux pour eux, en raison de l'absence de risque de violence physique. "Le fait que l'on puisse commander des stupéfiants en ligne n'est que le reflet de l'évolution de la société", précise-t-elle.

SonntagsZeitung: Seuls 19 cantons suisses ont respecté l'an dernier les inspections relatives au bien-être des animaux dans les fermes, indique la SonntagsZeitung. La loi les oblige à effectuer au moins 10% des contrôles de manière inopinée. Cette proportion atteignait seulement 5,6% à Neuchâtel et 5,8% en Valais. Dans les cantons d'Obwald, de Nidwald, d'Uri et de Schwyz, elle n'était que de 3%, alors qu'à Genève, tous les paysans ont été prévenus à l'avance. Ces sept cantons ont tous expliqué au journal leur manquement en invoquant une pénurie de personnel. L'autre argument avancé était que les inspecteurs se retrouvent souvent devant des portes closes, s'ils ne s'annoncent pas. Même si l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) n'a aucun moyen pour sanctionner les cantons réfractaires, la Confédération envisage d'augmenter les quotas d'inspections à 40%.

NZZ am Sonntag: Le premier matériel scolaire sur l'Holocauste publié en Suisse pour l'école primaire doit être revu et corrigé en raison d'une inexactitude, rapporte la NZZ am Sonntag. Le manuel de Lehrmittelvertrag Zurich déclare faussement que la Suisse a demandé à l'Allemagne d'introduire la mention "juif" sur les documents de voyages des personnes de confession juive. Or, bien que la Suisse voulût empêcher l'entrée des réfugiés d'Allemagne et d'Autriche, la requête est venue de Berlin. L'auteur de l'ouvrage, Christian Mathis, explique que le passage incriminé est malheureux et inexact. Il note cependant que la pression pour inscrire dans les passeports les termes "allemand non aryen" venait de Suisse. La maison d'édition a décidé de remplacer la formulation en cause.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS