Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une nouvelle votation pourrait avoir lieu à Moutier (BE), si les soupçons de fraude électorale se confirment (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Des fraudes électorales qui pourraient aboutir à un nouveau vote à Moutier (BE), le soutien de la direction du PS aux avions de combat et la course au Conseil fédéral occupent les journaux dominicaux. Voici les titres de ces informations, non confirmées à l'ats:

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le Ministère public bernois enquête sur des irrégularités lors du vote à Moutier (BE) sur le choix de son appartenance cantonale le 18 juin dernier, affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Les citoyens avaient décidé à une très courte majorité, de 137 voix, de rejoindre le canton du Jura. Le bureau du procureur général de Berne a confirmé aux journaux qu'une "plainte a été déposée pour irrégularités présumées lors des opérations de vote". Les soupçons vont de soustractions de bulletins de vote à des utilisations frauduleuses de bulletins. Le Ministère public parle officiellement de "délit contre la volonté du peuple selon l'article 279 et suivant du code pénal". Si ces soupçons devaient se confirmer, une nouvelle votation pourrait avoir lieu.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: La direction du parti socialiste suisse s'est prononcée pour la première fois explicitement vendredi pour l'achat d'avions de combat, affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Le PS "préconise une armée de l'air capable de réagir aux menaces terroristes ou aux détournements d'avions et forte de 20 à 30 jets suivant le type d’appareil choisi", confirme aux deux journaux la conseillère nationale Priska Seiler Graf (PS/ZH), spécialiste des questions de sécurité au PS. Le parti à la rose propose en parallèle d'utiliser les F/A-18 jusqu'en 2038. "Nous nous sommes renseignés auprès du fabricant Boeing" et la longévité des Hornet peut être allonger jusqu'à 10'000 heures de vol, ajoute Mme Seiler Graf. Selon des révélations de presse, le ministre de la défense Guy Parmelin demande une enveloppe de 9 milliards de francs pour quelque 40 appareils de combat et la défense sol-air. Une première discussion a eu lieu mercredi au Conseil fédéral.

SonntagsBlick: La présidente du PLR, Petra Gössi, affirme dans le SonntagsBlick qu'il était important aux yeux du parti libéral-radical d'avoir un candidat romand à la succession du conseiller fédéral Didier Burkhalter. "En Suisse latine, nous avons plus de 20% de part électorale", explique-t-elle, soulignant que ce n'est pas le cas outre Sarine. Concernant la révélation du litige devant le Tribunal fédéral opposant la candidate vaudoise, Isabelle Moret, à son ex-partenaire sur la pension alimentaire des enfants, Mme Gössi précise: "Celui qui veut devenir conseiller fédéral doit faire preuve de transparence. Nous avons convenu avec elle qu'elle devait en informer le groupe". La cheffe du PLR note encore qu'une représentation équitable des sexes au gouvernement n'est pas impérative. Il est plus important "que la population soit représentée de manière conforme après le renouvellement entier du Conseil fédéral".

SonntagsBlick/SonntagsZeitung: Le chef du Secrétariat aux migrations (SEM), Mario Gattiker, ne veut pas donner le signal de fin d'alerte malgré la chute des arrivées de requérants d'asile en Suisse. "La situation autour de l'Europe est toujours très tendue. Elle peut changer rapidement", avertit-il dans le SonntagsBlick. Le SEM a demandé aux cantons de maintenir un nombre suffisant de structures d'accueil. A propos d'Abou Ramadan, l'imam biennois accusé d'avoir tenu des propos haineux, M. Gattiker remarque: "Des cas comme celui-ci existent malheureusement. Ce qui est clair, c'est que la terreur, la haine et la discrimination raciale sont inacceptables et doivent être sanctionnées".

Selon la SonntagsZeitung, la Suisse profite largement de l'accord de Dublin dans la crise migratoire. Grâce à lui, elle a pu renvoyer 3750 demandeurs d'asile l'année dernière, alors qu'elle n'a dû prendre en charge que 469 personnes. En comparaison, l'Allemagne a enregistré pendant la même période 3968 renvois et 12'091 prises en charge. Dans le journal, Amnesty International accuse la Confédération d'avoir mis en place un système qui permet d'expulser le plus grand nombre possible de personnes dans les autres pays.

NZZ am Sonntag: En raison de la hausse des coûts sociaux, les bureaux de l'aide sociale ciblent de plus en plus les retraités privilégiés, relève la NZZ am Sonntag. Ces derniers doivent en effet assumer les coûts de leurs petits-enfants adultes, en vertu du principe de responsabilité subsidiaire des parents en ligne ascendante ou descendante. De tels cas se multiplient, déclare dans le journal Thomas Koller, professeur de droit à l'Université de Berne. Certains cantons ont introduit des contrôles automatiques des impôts des grands-parents lors de nouveaux enregistrements dans les bureaux de l'aide sociale. Les conditions de soutien de famille ne sont cependant souvent pas remplies, car le Tribunal fédéral a fixé un seuil très élevé.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Les autorités suisses vont pouvoir utiliser beaucoup plus largement les données satellitaires du programme européen de surveillance de la Terre, Copernicus, affirment Ostchweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Selon une étude de l'Office fédéral de l'environnement (OFEN), il sera possible d'analyser plus rapidement l'ampleur des dommages causés par les orages ou les catastrophes naturelles. Actuellement, la Confédération utilise des photographies aériennes, ce qui prend du temps, ou achète des images de satellite. Mais grâce aux données de Copernicus, il serait possible d'identifier à temps les menaces, comme les glissements de terrain ou les éboulements. Ces données pourraient aussi être utilisées pour l'agriculture, avec notamment des évaluations automatisées pour les paiements directs.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS