Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Reyl & Cie ouvre sa première filiale aux Etats-Unis. En s'installant en Californie la banque genevoise veut profiter de la forte dynamique entrepreneuriale de la région, célèbre pour sa "Silicon Valley".

Avec une succursale à Santa Barbara, le groupe veut tirer parti d'un "microcosme entrepreneurial très attrayant" dans ce "lieu d'échanges commerciaux privilégiés avec l'Asie" proche de la "Silicon Valley", se félicite Reyl lundi dans un communiqué.

Reyl Overseas cible des entrepreneurs américains désireux d'étendre leurs affaires à l'international. Mais aussi des investisseurs étrangers souhaitant s'établir aux Etats-Unis.

Enregistrée depuis 2011 auprès des régulateurs helvétique et américain des marchés, la filiale gérait jusqu'à présent depuis Zurich les activités outre-Atlantique de Reyl. Elle compte aujourd'hui trois conseillers en Suisse et une personne à Santa Barbara, précise à l'ats un porte-parole.

"Le meilleur des deux mondes"

Avec désormais une présence physique aux Etats-Unis, le groupe se targue d'offrir "le meilleur des deux mondes". Soit les avantages d'une banque privée helvétique, en terme de qualité de gestion, ainsi qu'une expertise de l'économie anglo-saxonne et internationale, explique Roger Groebli, directeur de Reyl Overseas.

Fondée en 1973 à Genève, Reyl dispose de plusieurs filiales en Suisse, en France, au Luxembourg en Grande-Bretagne et à Singapour. Cette année le groupe a également ouvert une succursale à Malte. Fin 2014, la masse sous gestion de Reyl atteignait 10,7 milliards de francs, un montant en hausse de 18% sur un an.

Le bénéfice net avait en revanche chuté de 27% à 18 millions, liés notamment à sa réorganisation. Lors de la présentation des résultats annuels, le directeur général François Reyl avait déjà fait part de son ambition de renforcer la présence de la banque aux Etats-Unis, ainsi qu'en Asie et au Moyen-Orient. Il avait alors évoqué une échéance à 2016.

ATS