Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les habitants de Rheinau (ZH) pourront tester une année durant un revenu de base pas tout à fait inconditionnel de 2500 francs par mois (archives).

KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA

(sda-ats)

Les habitants de Rheinau (ZH) pourront bénéficier un an durant d'un revenu de base inconditionnel. La commune frontalière se prête au test lancé à l'initiative de la réalisatrice alémanique Rebecca Panian. La mise en oeuvre, elle, ne sera pas sans conditions.

Voici tout juste deux ans, le peuple suisse a rejeté massivement l'initiative visant à introduire un revenu de base inconditionnel. Mais le vote a inspiré l'idée à Rebecca Panian de trouver un village helvétique prêt à tenter l'expérience du revenu garanti dans la réalité.

Pour la cinéaste, il s'agit de connaître les interactions sociales qui découlent d'une telle ressource, ainsi que l'impact sur l'économie locale. De nombreux villages intéressés ont répondu à l'appel. Le choix s'est porté sur la commune zurichoise frontalière de Rheinau, forte de quelque 1300 habitants.

Mardi soir, au terme de l'assemblée communale, les habitants de Rheinau présents ont été informés qu'ils pourront s'inscrire pour prendre part au test. Une information suivra fin août, puis les personnes intéressées pourront s'annoncer. Le projet doit démarrer en 2019 - pour autant qu'il se concrétise.

Pas inconditionnel

Car les fonds nécessaires n'ont pour l'heure pas été réunis. Les organisateurs comptent en effet sur le crowdfunding et les contributions de fondations pour financer l'expérience. Ils s'attendent à ce que la moitié de la population, soit 600 à 700 personnes, y participe.

Le revenu garanti ne sera toutefois pas totalement sans conditions. Tous les participants âgés de 25 ans et plus pourront recevoir la somme de 2500 francs par mois - les moins de 25 ans et les enfants toucheront un montant inférieur.

En théorie, le revenu de base doit remplacer les prestations sociales. C'est pourquoi toute personne au bénéfice de gains d'une autre source - salaire, AVS, prestations sociales - devra rembourser la part dépassant la limite de 2500 francs de revenus totaux.

La commune a aussi pris ses précautions pour éviter une soudaine "invasion". Seuls les habitants déjà domiciliés à Rheinau sont éligibles pour participer à l'expérience.

Projet scientifique

L'idée est née d'un contact privé, a expliqué à l'ats le maire de Rheinau, Andreas Jenni (PS), avant l'assemblée communale. Le conseil municipal a jugé le projet digne d'être soutenu d'un point de vue socio-politique, même s'il émet quelques critiques.

Le principal défi, selon M. Jenni, reste de convaincre ceux qui ne vont tirer aucun avantage personnel de l'expérience. Leur aval est nécessaire pour pouvoir accompagner comme prévu pendant une année l'expérience au plan scientifique.

La commune n'a pas encore calculé avec précision combien de personnes pourraient toucher la subvention. Par conséquent, elle ne peut pas encore estimer ce que le projet coûtera. Selon Andreas Jenni, les charges seront limitées en raison des restrictions au revenu de base. Il se montre confiant de pouvoir collecter l'argent nécessaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS