Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le conseiller national Ricardo Lumengo a décidé de quitter le Parti socialiste. Il n'entend toutefois pas démissionner du Conseil national tant qu'il n'a pas été condamné par un jugement définitif. Le Tribunal d'arrondissement de Bienne a condamné jeudi dernier le Biennois pour fraude électorale.
Ricardo Lumengo ne veut pas quitter pour l'heure le Conseil national. "J'ai le devoir de continuer à m'engager en faveur de celles et ceux qui m'ont élu", écrit-il dans un communiqué mardi. Il laisse ouverte la question relative à sa carrière politique dans la perspectives des élections de 2011.
En revanche, il va remettre "demain à la poste" sa carte de membre au PS. La décision n'a pas été facile mais cette solution apparaît comme la meilleure pour lui-même et le parti, précise-t-il.
A l'issue du procès la semaine dernière, les socialistes bernois et suisses avaient demandé la démission de Ricardo Lumengo au Conseil national, estimant qu'une fraude électorale ne saurait être excusée.
Le conseiller national a été condamné à 10 jours-amende à 180 francs par jour avec sursis et à une amende de 540 francs. Elu il y a trois ans au National, le socialiste a admis avoir rempli de sa main 44 bulletins de vote à son nom lors des élections de 2006 au Grand Conseil.
Mais il assure avoir voulu aider des électeurs qui l'approchaient pour savoir comment exercer le droit de vote. Il a toujours contesté la fraude électorale. Après le jugement, M. Lumengo a fait appel et déclaré que tant qu'il n'a pas été condamné en deuxième instance, il se considère comme innocent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS